Article proposé par Renata, paru le 04/07/2017 07:13:18
Rubrique : Reportages, lu 1572 fois. 2 commentaires
Partager

REIGNAC, clap de fin ?


 

 

Reignac 10ème, et dernière ?

 

 

Voilà, le rideau est tombé sur le dernier concours de Reignac-sur-Indre, petite commune de Touraine, grande par son aptitude à organiser une si belle manifestation.

 

La remise des prix, honorée de la présence de notre toute nouvelle députée, ceinte de son écharpe tricolore, du président du CRE Centre Val de Loire, du président de la Communauté de Communes du Sud Touraine (qui n’est autre que notre juge-speaker émérite), du président de l’association des maires d’Indre et Loire, de plusieurs maires des environs, des représentants de la Gendarmerie et ecclésiastiques (ravis de faire la bises aux meneuses !), et bien-sûr par Monsieur-le-maire-que-le-monde-de-l’attelage-nous-envie.

 

Après la généreuse distribution des cadeaux, coupes, plaques et flots, les photos des podiums (le Caméra Photo Club du Lochois (CPCL) était largement présent), Madame la députée a pris la parole.

Mais n’anticipons pas…

 

 

Le dressage, commencé vendredi, se poursuit toute la journée du samedi, la maniabilité en plus, sur la levée de l’Indre. Il y a plus de 100 partants.

 

 

 

 

 

  (Photos prises « à la volée », en notant les commentaires, en C)

 

 

La maniabilité se déroule sur le terrain fleuri de la levée de l’Indre. Totalement inondé l’an passé, nous privant de la neuvième édition, il soulève un peu de poussière : incohérence de la météo.

 

 

 

 

 

 

En attendant les résultats et la première remise de prix, Louise, avec ses jeunes élèves et sa cavalerie, nous présente un adorable spectacle : Les Dalton, Lucky Luke, Zorro(s), des danseuses, une voltigeuse, des chevaliers, des corsaires et une chèvre ! Les tableaux s’enchaînent et charment le public.

 

 

 

Une « patrouille de France », attirée par la foule, vient saluer la représentation, Louise a fait les choses en grand !

 

 

 

 

Il est 21h30 passé, tout Reignac, les meneurs, les amis de l’attelage sont là.

 

 

Premières remises de prix pour les Clubs :

 

 

 

Applaudissement des juges, des juges heureux !

 

 

 

Dimanche, une fine pluie qui ne dure pas, permet une température idéale pour les premiers partants sur le marathon.

 

Au chronomètre électronique, à l’abri dans une automobile (surtout l’ordinateur !), je ne peux pas prendre de photo, heureusement mes camarades du CPCL, déjà présents la veille, assurent et se régalent des prouesses des équipages,

 

 

 

les grooms, entre deux obstacles, les saluent !

 

 

 

Les passages dans les obstacles de Richard Ferré, avec ses deux Pottokak, Salto et Sundance d’Ihia, fils de Judo, sportifs jusqu’au bout des sabots, enthousiasment le public.

 

 

Ceux de Gérard Dupont avec ses trois Hanovriens et son OES soulèvent l’admiration, ils sont aussi applaudis en dehors des zones d’obstacle, comme un remerciement devant tant de puissance, de légèreté et d’harmonie.

 

 

Tous les attelages démontrent le meilleur et enchantent par leurs attitudes complices.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas d’incidents majeurs, pas de réclamation, le bureau des calculs sort des résultats incontestés. Le grand beau temps accompagne la remise des prix, avec son aréopage de personnalités.

Les podiums présentent tous les visages de notre société, hommes et femmes de tous âges et de tous horizons. L’équitation offre cette mixité… normale !

 

 

 

 

 

 

 

 

Les récompenses incitent Madame la députée, très à l’aise, à donner un coup de main aux meneurs, encombrés !

 

        

 

Au micro, elle cite Nelson Mandela qui a dit : « je ne perds jamais, soit je gagne soit j’apprends » ; voilà un message pour tous les meneurs dont elle défendra, promet-elle, le statut de sportif de haut niveau lors des questions à l’Assemblée Nationale. Elle souligne la belle complicité entre les humains et les chevaux, montrant ainsi toute son admiration pour le concours de Reignac (elle était déjà venue en 2014, alors députée européenne).

 

 

Après les discours de remerciements et de félicitations de nos hautes personnalités, Martine, Daniel à ses côtés,  prend la parole pour expliquer la page qui se tourne, les projets qui évoluent.

Elle garde au cœur une vive émotion – communicative - de l’enthousiasme de tous ceux qui ont cru dans l’aventure humaine du concours et qui ont participé fidèlement toutes ces années, meneurs, bénévoles, juges et techniciens, institutions et sponsors.

Elle conclut, attristée, en évoquant le souvenir de Patrick Michaud, qui laisse ses proches dans un douloureux désarroi.

 

 

 

En Touraine comme ailleurs, tout se termine autour du verre de l’amitié, mais je ne résiste pas au plaisir de finir par une séquence bisous, si seulement tout s’achevait ainsi !

 

            

 

 

 

    

 

   

 

 

 

       

 

 

Photos : Dominique, Elisabeth, Jean-Claude, Johnny, Michel et Renata


  Commentaires
-Un grand merci par JeanClaudeGrognet (04/07/2017 07:22:35)
Merci et bravo à Martine et Daniel pour ces 10 années de concours. Un concours remarquable auquel participait tout le village. Un accueil toujours chaleureux des organisateurs et des bénévoles, une mise en 4 pour me faciliter la communication sur les concours sur lesquels j'ai pu me déplacer. Et puis nous allons être privé des photos et des reportages de Rénata. Après la disparition du concours de Tradition de Loches et Beaulieu Ferrières en Touraine, voilà l'attelage bien amputé.
-Merciii par Jonkeer (05/07/2017 10:18:34)
Merci Renata pour ce magnifique reportage , merci Jean Claude pour ton fidèle soutien... Merci à tous ceux qui nous ont soutenu et accompagné ... Nous sommes très émus et sortons grandis de cette belle aventure humaine Kénavo