Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 23/04/2018 12:56:22
Rubrique : Reportages, lu 2521 fois. Un commentaire
Partager

KRONENBERG, du beau, du bon et du moins bon


 

        

                                                  CAI ***  KRONENBERG

 

Edito: Quelle affiche !

            De nombreux meneurs de l'élite européenne sont ici à Kronenberg. Peu de concours peuvent se prévaloir d'un tel succès. La tension va être forte, car se joue ici pour beaucoup, la suite de la saison.  

            Solo : 70 attelages se sont donné rendez-vous sur ce concours qui accueillera le prochain championnat du monde des attelages 1 cheval début septembre.

            11 meneurs du top 20 au dernier championnat du monde seront présents, autant dire une première répétition avant la grande échéance. Quelques meneurs sont absents : le champion du monde en titre Dieter Lauterbach. A noter également l'absence de l'équipe polonaise, vice champion du monde par équipe.

            Les 5 meneurs français du dernier championnat du monde  sont là. Vinck, Olive et Ory Degomme, présentent le même cheval qu'il y a 2 ans.  Anne Violaine Brisou, a engagé Zero Attack, le  KWPN appartenant à Patricia Nijdam, il prend la relève  de Qatar de Messenguy. Enfin Marion Vignaud championne de France en titre  a inscrit  Winston économisé sur le concours d'Evreux. 

            Les favoris pour ce concours? il y en a beaucoup, impossible de les nommer tous, on se garde bien de faire des pronostics,. La Hollande aligne 23 meneurs à ce niveau de compétition.  L'équipe de France a de beaux atouts, mais il faudra attendre les résultats dimanche soir... espérons une ambiance  plus "kiss" que "cry" comme l'on dit dans le patinage ! attelage.org sera aux premières loges pour vous donner ses impressions à chaud, des surprises sont possibles.

            Paire : 33 meneurs. 2 piliers de l'équipe de France sont présents: Dutilloy et Sellier avec pour objectif de renouveler leur excellente performance réalisée à Exloo.  Ils seront accompagnés par Pierre Jung et Jean Étienne Triadou. Fabien Guillemarre devait participer, mais il ne figure pas sur la dernière liste des engagés. Quelles  concurrences pour les Français ? Lars Schitte (5eme décevant à Exloo), Tara Wilkinson (3eme à Exloo), l'italien Fumagalli et bien sûr l'équipe hollandaise qui joue à domicile.

            Team : le concours réunit  26 attelages. L'équipe de France sera au complet: Aillaud, Coudry, Horde, Mourrier, Vincent. A l'issue de ce concours, on en saura un peu plus sur le niveau de Thibault Coudry dont c'est la première sortie en compétition internationale avec cet attelage. Ce sera également la rentrée pour Benjamin Aillaud en concours outdoor cette année.  Il sont tous  à la conquête d'une sélection pour les prochains Jeux Équestres Mondiaux qui vont se dérouler aux USA en septembre..  Quelques "notables" de la catégorie sont absents: Exell, Simonet, Sandmann. Boyd Exell et l'équipe US seront à TRYON ce même week end  pour le Test Event.

            De saines émulations pour des sélections futures  que l'on espère ... incontestables.

Jeudi matin : visite véto,   jeudi après-midi : dressage paire et dressage solo (1ère moitié)

Vendredi : dressage solo (2ème moitié) et dressage team.

 ©  JCG & VarlR

         Kronenberg n'est qu'à 4 h30 de Paris. Une fois débarrassé des camions à la sortie de l'autoroute, on traverse de jolis villages hollandais bien entretenus sur quelques kilomètres pour arriver au but.

         Le terrain du concours est immense, voilà qui ne va pas poser de problème pour le Championnat du Monde à venir. On est sur le Centre Equestre International  Peelbergen où se déroulent CSO, Dressage et Attelage International.2 paddocks dont l'un pour uniquement  les solos,  sont de part et d'autre d'une petite route peu fréquentée et un service d'ordre assure la sécurité. 2 carrières pour le dressage, et les obstacles sont eux aussi situés de part et d'autre de la route. Difficile de suivre un attelage sur tous les obstacles. J'ai rencontré quelques meneurs, ils m'ont semblé  détendus, la preuve en photos.

Demain matin visite vétérinaire pour tous sur 2 lignes,  avant le dressage des premiers attelages. 

 Kronenberg - Le batiment principal et la carrière n°1

Jeudi 8h Ici la couverture internet n’est pas un problème. Reste la question de pouvoir se poser quelque part avec l’ordinateur car je n’ai pas vu de salle de presse. Au pire ce sera de la voiture. Contrôle veto sous un beau soleil. 

10h :  2 pistes sur un parking en macadam. Un sol très dur qui a envoyé nombre de chevaux en holding box, dont un à Benjamin  Aillaud. 3 chevaux ont finalement été refusés : Wener Ulrich, Philip Klint et Johan Henner. Aujourd'hui c'est le camion de Pierre Jung qui héberge  le secrétariat d'attelage.org pour vous envoyer ce reportage avant l’ouverture de la salle de presse dans l’après midi. Mes chevaux  ''coup de coeur'', le cheval de Franz Schiltz et Clem un cheval de Michaël Sellier.

 

Michaël Sellier et Benjamin Aillaud

 

         14h20 Schwitte Lars a remis les pendules à l'heure après Exloo. Pas grand-chose à reprocher, une reprise logiquement sous les 50 : 46,90

         14h40 Chez Pierre Jung, le premier français à affronter la carrière de dressage, on a pu voir des chevaux parfois en résistance, pas assez de rondeur qui s'exprime notamment dans les transitions montantes... jusqu'à la faute : 55,98

         15h30 Jean Michel Olive : j’aime mieux le cheval dans son galop que dans son trot. Deux arrêts avec un postérieur notablement à la traine : 56,33

         15h40 Jean Etienne Triadou : les chevaux manquent de rondeur eux aussi, ouverts et parfois au-dessus de la main: 67,24

         15h50 Une belle reprise d’ Amélie von  Buscholtz. Elle passe devant et c'est justice. Chevaux en place et aux ordres dans un parfait ensemble. Un joli trot rassemblé, de belles transitions fluides. Les chevaux sont énergiques, (encore pas assez à entendre Isjbrand Chardon derrière moi),  et sages: contrat bien rempli : 44,42

         16h50 Belle reprise de Michaël Sellier coiffé d'un haut de forme à la Boyd Exell. On sent que les chevaux n’ont pas encore le bon rythme au rassembler, mais ça ne saurait tarder :47,84

         17h20 François Dutilloy : une bonne reprise, c’est fou ce que l’on peut faire avec un lusitatien et un KWP :51,32

         17h00 Claudio Fumagali : une paire qui trotte fort du genou. Le travail est bien fait, le  jury a aimé, il prend la première place : 43,36. Moi j’ai préféré Amélie von  Buscholtz. 

 

Claudio Fumagali           

 

  Les petites observations de VarlR

         «  Cohérence du jury sur les paires : 80% (dans 80% des figures, l'écart max entre les juges est de moins de 2 pts).

         Ce taux varie de  52% à 96% : 52% pour un hollandais à la 27ème place. Sur les 27 notes attribuées, 13 présentent un écart d'au moins 2 points entre le juge le plus sévère et le moins sévère. Le jugement le plus cohérent révient à la reprise de Pierre Jung (sur 1 seule figure, les juges affichent un désaccord de notation. Il s'agit de la figure 10 (Arrêt de 8 secondes) où le juge en C lui attribue un 9 et les juges en S et V un 7. » 

         Vendredi suite des dressages des solos et entrée en piste des teams. Je vais naviguer d'une carrière à l'autre. 

         8h 30 Mathieu Ory Degomme: cheval parfois distrait et flottant. De bonnes cessions vues à travers l'objectif, mais avec des reprises en ligne droite, ce qui doit être pénalisé.

         8h40: Anne Violaine Brisou : le cheval a manqué de stabilité sur la main, une rupture de galop, instabilité à l'arrêt.

         10h00 Isjbrand Chardon bien mais on a déjà vu mieux : 47,96.  10h22 Le fils Chardon, Bram fait l'unanimité ses juges pour moins d'un point : 44,77 il prendra définitivement la tête du concours.

         10h33 Thibault Coudry manque d'impulsion et défense au reculer (non pénalisée en sus) : 56,52 

         11h06 Sébastien Vincent nombreuses petites fautes : 60,47 à égalité avec Antony Horde que je n’ai pas vu.

         11h40:  Marion Vignaud: autour de moi "peut mieux faire " reprise imprécise, trots rassemblés variables: 54,73. Contradiction chez les juges, 6eme ou 30 ème c'est au choix. Idem pour Franz Schiltz d'ailleurs et un peu plus tard même chose pour Renaud Vinck. On va analyser tout cela plus tard. 

         12h50 Koos de Ronde: bravo monsieur 45,25

         13h01 Harm Mareike : bravo madame. 47,49  

         14h10 Renaud Vinck :  On dit le cheval flottant sur le début de la reprise. De façon générale il manquerait de tonicité. Renaud " je suis déçu, de moi même, de ne pas avoir anticipé comme il le convenait la détente de Don Camillo"

         14h30 Benjamin Aillaud: une bonne reprise active : 48,90  

         14h06 Sébastien Mourier que je n’ai pas vu : 57,96

         14h20 Laure Philippot 54,51

         14h52 Von Stein: une longue traversée du désert, la volée gauche bat à la main la volée droite anticipe les départs trottine au pas : 57,87 

         15h10 Maureen Thibault Mac Caw : 68,17 

         15h 30 Saskia Siebers : regardez la reprise, c’est un modèle du genre des choses bien faites. Elle détrône sur le fil Marie Ticher en pole position depuis hier.

            Coup de froid sur le dressage français.  Les catégories « solo » et » team » n'ont pas confirmé les espérances que l'on pouvait avoir après un début de saison encourageant. Benjamin Aillaud est le seul à descendre sous les 50. Espérons que ce n'est qu'un faux pas il y a encore un peu de temps avant l'arrivée du Championnat et des JEM. Tout cela montre combien il y a encore de la fragilité dans les réalisations. Anne Violaine Brisou et Marion Vignaud  seront de retour ici dans quelques semaines pour un concours national. Elles y sont invitées. Anne Violaine ce sera avec Qatar de Messenguy et le KWPN de Yannick Cherel Fransisco, Marion avec First Quality. 

         Les conditions du concours était elles si difficiles (drapeaux, musique, clôture, home-car des juges,  ambiance...? Non les conditions étaient celles que l’on peut trouver sur un international et plus encore sur un Championnat du Monde. A ce niveau de compétition, qu’il s’agisse de meneurs ou de cavaliers, les chevaux doivent en toute circonstance restés « connectés », signe de soumission, une composante essentielle du dressage. D’ailleurs demandez à Saskia Siebers ou à Marie Tiecher si elles ont eu des problèmes !

         Vous pourrez vous faire votre opinion sur les reprises qui ont été filmées.

Samedi : marathon pour les solos à partir de 12h00 - Les paires et les teams vont batailler sur les cônes, et marathon demain. Inversement pour les solos.

           france Youpiii j’ai vu 3 belles maniabilités françaises ce matin, Michaël Sellier sans faute qui monte à la 2ème place au général, Sébastien Vincent qui ne concède que du temps, et Benjamin Aillaud sans faute lui aussi, mais pénalisé de 3,93 de temps pour un choix d’option large.

         Benjamin monte à la 5 ème place, Sébastien Vincent 11ème    heureux à sa sortie de la maniabilité, regrettait amèrement son mauvais dressage, et Sébastien Mourier 13ème  avant le marathon. Chez les paires Michaël est 2ème,  et François 6 ème. Ca sent le podium …. 

 

Michaël Sellier et Sébastien Vincent

           

  Marathon des solos,

         france     Le soleil a brillé pour les français : La victoire pour Jean Michel Olive. On est rassuré pour la saison les temps sont excellents dans tous les obstacles. Anne Violaine Brisou 5ème, remporte 2 obstacles, elle n'est jamais aussi guerrière que dans l'adversité. Marion Vignaud 7ème mais à 1 point du podium:"Winston n'avait pas sa réactivité habituelle, mais je ne suis pas inquiète. Le régime alimentaire de la période de concours n'a pas encore fait son œuvre, j'ai mis le cheval au régime d'hiver jusqu'à ces dernières semaines ." 

         Stratégie ou pas ? je n'ai pas trouvé de l'envie de jouer dans les obstacles pour Don Camillo et son meneur.

         Au classement général Jean Michel remonte à la 3 ème place, Marion Vignaud est 5ème, Renaud Vinck 14 ème et Anne Violaine Brisou 18ème. Saskia Siebers (1) et Marie Tischer (2) conservent leurs places. Saskia Siebers impressionnante dans les obstacles, sans un mot, le cheval au bout des guides tourne avec fluidité. Elle avance où elle veut, quand elle veut, et si elle veut.  La maniabilité sera comme d'habitude décisive. 

         Beaucoup de monde sur les obstacles, mais demain devait battre les records d'affluence.

            Dimanche: maniabilité des solos et marathon pour les paires et les teams. 

         On se calme et on reprend sa respiration après une matinée encore enthousiasmante pour nos couleurs. A commencer par celle que l’adversité transcende, il s’agit bien évidemment d’Anne Vilaine Brisou. Une première journée avec un dressage catastrophe … un redressement spectaculaire sur le marathon qu’elle pouvait terminer à la seconde place, une balle renversée par l’épaule du coéquiper… et ce matin à la détente de la maniabilité c’était l’enfer ! Zéro Attack n’était pas du tout disposé à rejouer les conquérants après le marathon, et se montrait très peu coopératif. L’entrée sur le terrain avait de quoi inquiéter le clan français, le cheval en défense permanente, la tête vers les étoiles, se présentait difficile à conduire sur une maniabilité très technique…

Il a fallu toute la dextérité de la meneuse sur la piste, pour enchainer les combinaisons à grande vitesse. Regardez les photos elles sont parlantes. A l’arrivée un « sans faute » dans le temps…. Voilà c’est à inscrire comme modèle, du sportif conquérant qui ne lâche rien, jamais rien. Chapeau et respect, c’est pour moi une page exceptionnelle écrite aujourd’hui par Chantilly Attelage.

Anne Violaine Brisou... un long moment de solitude bien maitrisé

         Deuxième temps fort, la maniabilité de Jean Michel Olive, qui se conclue elle aussi par un « sans faute », un parcours  tellement esthétique à regarder. Bravo.

         Marion Vignaud a mené un train d’enfer, c’est comme cela qu’elle préfère aborder les maniabilités. Rapide même dans les combinaisons, on retient son souffle de crainte d’une hécatombe. Voilà une faute sur le parcours, la ligne d’arrivée est en vue, le dernier obstacle arrive un oxer de courte largeur… à la sortie Marion tourne trop vite vers la ligne d’arrivée et c’est une seconde balle.  

         Le classement général: 1 Saskia Siebers (Ned)  Jean Michel Olive 2ème, Marion Vignaud 4 ème, Anne Violaine Brisou 10ème, Renaud Vinck 13 ème, Mattieu Ory Degomme 46  ème.

 

    

Deux styles différents pour des chevaux différents

 

         16h00 :attelage.org est sur le chemin du retour, analyse ce soir ou demain des performances des paires et des teams sur le marathon. A moi la baguette croustillante et le beurre salée au petit déjeuner ! 

            Les conclusions de VarlR

         "Quel plaisir de voir les résultats de ce week-end.

         Solo : 3 attelages dans le top 10...Déception sur le dressage mais les français n'ont rien lâché...

         Des questions vont se poser sur les choix de la suite de la saison d'AV Brisou...Son cheval est talentueux, très talentueux...mais il semble aussi extrêment délicat...avec des jours avec mais aussi des jours sans! Marion Vignaud...toujours aussi régulière sur les grandes échéances ! JM. Olive a fait également un gros concours notamment avec un marathon à couper le souffle ! Renaud Vinck...peut être un peu en dessous des espérances...on espère le revoir rapidement avec des notes de dressages conforme à ses habitudes. Le 5ème français ???

         Paire : 2 attelages dans le top 10 : M. Sellier et F. Dutilloy ont confirmé leur performances d'Exloo et confirment leur statut de pilier de l'équipe. Avec F. Grimonprez, l'équipe semble solide.

         Team : 2 attelages dans le top 10 : Benjamin Aillaud confirme sa saison 2017. Dressage stabilisé sous les 50pts. Il termine 5ème dans un concours réunissant les meilleurs à l'exception de Boyd. Après une année d'absence, Sébastien Vincent fait un retour remarqué à la compétition. Reste à voir sa marge de progression sur le Dressage.

         En dehors de l'analyse Franco-française...la palme revient peut être à Bram Chardon qui remporte son 1er CAI***. Il s'empare du dressage et du marathon.

         Les hollandais sont intraitables chez eux en s'emparant des 4 premières places !"  VarlR

            Lundi matin

         Après une nuit de récupération et mes tartines avec du bon pain bien de chez nous, retour sur Kronenberg en découvrant les derniers résultats:

            Paires : un marathon bien maitrisé par les français : François Dutilloy s'affiche à la 4 ème place, très régulier sur les obstacles. Son attelage atypique se confirme donc comme excellent pour finir à la 6 ème place au classement général. 10è sur ce marathon, Jean François Triadou en termine à Kronenberg avec satisfaction.

            Pour Michaël Sellier, la mise en route (obst 1&2) a été calme. Les obstacles suivants indiquent des temps satisfaisants. De la gestion pure et simple, l'attelage monte en puissance concours après concours: "Je ne suis pas là pour gagner le marathon m'avait confié le meneur bourguignon".  Une gestion suffisante pour une première place sur le podium devant Amélie von Bucholtz (Arg), que l'on a jamais vu en si bonne position. La nouvelle paire du français se confirme comme ayant un gros potentiel international.

                Teams : Premier constat, les éliminations d'Isjbrand Chardon et de Sébastien Mourier sur le premier obstacle. Il faudra attendre Windsor pour se faire un jugement sur le potentiel de l'attelage propriété de Mr Kléboth sur le marathon.

            La surprise qui n'en est finalement pas une, car il avait déjà été excellent à Exloo nous vient de Sébastien Vincent qui termine à la 4ème place. Le picard est la révélation de cette année. Au tableau général il termine 6 ème derrière Benjamin Aillaud, et s'affirme comme un prétendant sérieux à la sélection pour Tryon. On lui souhaite de retrouver à Windsor les 54 pts de dressage d'Exloo.

            Thibault Coudry a un bel attelage ( Mr Grimonprez), résultat final 13 ème. On attendait mieux sur tous les tests, pour le moment l'expérience du meneur n'a pas fait ses preuves. La 3 ème place pour Tryon, n'est pas acquise, au moins sur le papier. Anthony Horde 11 ème au final est 7 ème du marathon sa meilleure prestation du week end. Mourier, Coudry, Horde tout est à refaire à Windsor.

            Le tableau d'honneur du week end :    

 

 

 

  

Jean Michel Olive, Michaêl Sellier, Sébastien Vincent

            Que dire de Kronenberg ? C'est indéniablement un beau concours, les meneurs sont satisfaits des conditions  sportives et du paddock. Pour ma part j'ai moins apprécié  le lieu que celui de Walkenswaard  l'année dernière. Service d'ordre tatillon, un jour il faut se garer là, un autre jour c’est ailleurs, un jour faut entrer ou sortir là, demain ce sera autre chose. Un jour votre pass fonctionne, le lendemain ça n’est plus pareil … pénible et usant. La restauration  est très chère, les obstacles  dispersés sur 2 zones éloignées…

Un dernier conseil pour ceux qui viendraient en septembre, évitez l’Hotel Eetcafé d’Ouw Peel à Helenaveen… pour 70 €  vous aurez une chambre avec du bruit jusque tard dans la nuit … avec sanitaire et douche sur le palier.  Ce devait sûrement être indiqué, tant pis pour moi. 

         Une petite dernière avec Saskia Siebers ... une grosse cote pour le Championnat du Monde des solos  2018 ici à Kronenberg ...

©  JCG

 

Bureau des calculs Daniel Horvat

  

 


  Commentaires
-CAI 3 étoiles de KRONEMBERG attelage solo par Jml38 (24/04/2018 20:52:51)
très belle progression de jean michel OLIVE en dressage ......le travail paye avec 56.33 , pour : Marion 54.73 , Renault 55 69, Anne Violaine 64.86, Mathieu 70.25
un super marathon 1ere place avec 75.88 Anne Violaine à 2 point 38 avec 78.26
une super mania sans faute dans le temps 4 eme place
dommage une remise des prix un peut rapide et hors du public
félicitations a Saskia pour sa première place
On te remercie Jean claude pour les photos, vidéos et résultats