Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 31/12/2018 12:54:54
Rubrique : Reportages, lu 436 fois. Pas de commentaires
Partager

CAI-W MECHELEN: BOYD et BRAM au firmament


 

Mechelen, l'avant dernière étape avant Bordeaux

            Etat des chances : Ils sont 4  a pouvoir améliorer leurs classements à Mechelen: Bram CHARDON ( 3ème  22 pts) Jérôme VOUTAZ (4 ème 19pts) - à égalité avec I. Chardon, il prendra de fait l'ascendant sur le meneur hollandais à l'issue du week end. József DOBROVITZ (7 ème 15 pts) peut encore espérer une qualification.  Il ne sera  pas à Leizig pour la dernière étape, mais Glenn Geerts qui est devant lui de 2 points, n'y sera pas non plus. 

Boyd EXELL a déjà  fait le plein des points disponibles.  Benjamin AILLAUD joue pour l'honneur.   

            Les Wild Cards :Glenn GEERTS , Chester WEBER , Edouard SIMONET ces 3 meneurs ne peuvent prétendre gagner des points ici.

            La logique: Leipzig accueillera Isjbrand Chardon,  Bram Chardon et Koos de Ronde. Ils seront parmi les 6 qualifiés avec Boyd Exell. Il y a tout lieu de penser que le 5 ème sera Jérome Voutaz. Le 6 ème meneur pour Bordeaux sera probablement Jozsef Dobrowitz.

Samedi 1 ère manche 16h45 Dimanche 2 ème manche 22h10. 

            Samedi 1 ère manche: ce n'est pas la grande foule dans les tribunes pour ce préliminaire de la 8 ème étape de la Coupe du Monde. Au micro Mark Weintein passe comme il en a l'habitude du néerlandais au français et à l'anglais, plus vite qu'il en faut aux meneurs pour passer d'une porte à l'autre.

         Dans ce premier tour on retrouve Gleen Geerts dont l'attelage avait glissé sur le pont à Londres. Il termine 6 ème. Jozsef Dobrowitz 7 ème a fait beaucoup de fautes (12 sec de pénalité), mais l'essentiel pour lui c'est demain.

         Benjamin Aillaud 4 ème,  fait ici sa meilleure sortie de la saison 2018/2019. Il passe de peu à côté du podium, distancé de 23/100 ème par Chester Weber, lui aussi crédité de son meilleur tour. Boyd Exell boucle le parcours avec un sans faute, c'est du classique..  Bram Chardon a du faire avec l'élimination de l'un de ses chevaux à la visite vétérinaire. Il réalise néanmoins un super temps, plus rapide que Boyd Exell mais avec 4 secondes de pénalité.

         Le barrage est sans surprise, "time is money" et Boyd Exell engrange une fois de plus la première prime avec un nouveau clear round.   

         Dimanche 2 ème manche: Boyd Exell et Bram Chardon ont crevé l'écran dans une course endiablée aux secondes. Les 2 styles sont différents, l'australien un rien plus fluide et plus précis dans les portes des obstacles, régulièrement frôlés de tous petits centimètres à vitesse maximum. C'est d'abord Bram Chardon dans le premier tour qui descend le chrono à 140,13 secondes (dont 4 sec de pénalité), améliorant son temps d'hier. Le fiston est félicité par papa au retour du paddock. Il y a de quoi.

         Boyd Exell n'est pas du genre à se contenter d'une place d'honneur. Un tour époustouflant... sur le premier passage du pont il compte déjà 10 secondes d'avance, les limites du possible ne sont pas loin, mais le tour est bouclé sans faute: 131,48 sec, le temps de samedi est amélioré de 7 sec !

         Au barrage Bram s'envole, il en termine sous les ovations du public en 132,46 sec et sans faute. Debout sur la voiture comme papa dans les grands moment, il savoure son bonheur. Boyd Exell est à portée de mains.... la suite c'est l'australien sur la piste. Le KO de l'un ou l'autre est à chaque virage, à chacune des portes des 2 obstacles. La victoire reviendra à l'australien en 130,95 sec et sans faute, améliorant encore le temps de ses 4 parcours à Mechelen. Cherchez le qualificatif et le superlatif qui conviennent, je n'en ai plus. La finale  de la Coupe du Monde sera grandiose à Bordeaux, le maître a trouvé un adversaire à sa mesure, et comme aux jeux antiques on attend la chute de l'idole !

Sitôt passé la ligne d'arrivée, le coéquipier donne la casquette du sponsor pour remplacer le casque... professionnalisme d'abord.

         Un mot tout de même sur Chester Weber :  3 ème  il a encore une fois été épatant. Ses progrès se confirment sur cette épreuve c'est indéniable. Il prend de l'assurance, il sera redoutable sur les marathons de 2019.

         Les autres concurrents n'ont été que l'ombre d'eux mêmes, l'ouvreur du concours, le 3 ème meneur de l'équipe belge de Tryon,  Dries Degriek fait un meilleur temps qu'eux. La mine dépitée de Jérôme Voutaz au retour vers le paddock en dit long. Jozsef Dobrowitz est sous pression et ça se voit: 8 sec de pénalité et aucune solution pour améliorer son classement provisoire sur la  Coupe du Monde.

                Benjamin Aillaud aura connu le pire de sa saison ici. Bien parti, sur un virage d'abord de l'obstacle 1, le meneur est éjecté du siège... trainé à terre il tient les guides un moment avant de les relâcher... les chevaux s'envolent, faisant voler les obstacles devant eux... le jury court et prend le contrôle de l'attelage... un groom  a de nouveau les guides en main .... on est passé à côté de la catastrophe, plus de peur que de mal. Les chevaux retrouvent rapidement leur calme.  

         Classement provisoire avant Leipzig 9 ème et dernière étape avant Bordeaux. Les jeux sont faits.

1 Boyd Exell (AUS) 30

2 Bram Chardon (NED) 24

3 Koos de Ronde (NED) 24

4 Jérôme Voutaz (SUI) 20

5 IJsbrand Chardon (NED) 19

6 Glenn Geerts (BEL) 17

7 József Dobrovitz (HUN) 15

8 Edouard Simonet (BEL) 13

9 Chester Weber (USA) 11

10 Benjamin Aillaud (FRA) 6

 

 


  Commentaires