Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 28/10/2019 08:27:53
Rubrique : Reportages, lu 887 fois. Un commentaire
Partager

CAIO PAU: revue d'effectif


 

 

                                                                                    CAIO  **** PAU

 

 

          EDITO : Un beau plateau de concurrents sur ce CAI de PAU, à une année du Championnat du Monde de la catégorie "solo".  Pratiquement toutes les nations (14) ont délégué "des observateurs", mais il manque notamment la Pologne, détentrice du titre individuel avec Bartlemiej Kwiateck  ainsi que quelques pays nordiques.

          12 meneurs français sont présents, la course à la sélection est donc lancée, attention à ne pas "sur jouer",  le championnat n'est que dans un an ! Anne Violaine Brisou absente explique son choix : " je pense inutile de demander à HARONICA un concours supplémentaire cette année, un concours qui de plus est loin de Chantilly. Je suis très satisfaite du comportement du cheval à Saint Lo, il a montré des progrès significatifs. Nous allons poursuivre le programme de préparation que nous avons établi pour cet hiver."

          C'est un fait, il ne faudra pas tirer de ce concours, de conclusions trop hâtives sur l'avenir, chacun vient ici avec des motivations différentes. 

          Visite vétérinaire: la canadienne Kelly Houttapels Bruder écartée du concours, le cheval de Jean Michel Olive accepté au 2 ème passage.  Jeudi après midi début de l'épreuve de dressage, la suite vendredi. L'équipe de France est composée de Marion Vignaud, Jean Michel Olive et Fabrice Martin.

            Une question se pose sur cette première journée de dressage: les juges ont ils eu une notation "appuyée" au regard des scores plutôt lourds de la journée. Il ne faut pas prendre pour référence Saskia Siebers (Ned) et ses 55,45 pts, elle sortait pour la première fois en international un KWPN de 8 ans nommé Garant. La référence nous la trouvons avec Franz Schiltz (Lux) qui prend la tête au classement provisoire. Il présentait San Rémo Royal avec un score de 55,10pts, soit une note équivalent à celle obtenue à Alixan cette année avec le même cheval... le meilleur français est Tony Ecalle avec 59,64. Il présentait lui aussi son nouveau cheval, Hissima sur une épreuve internationale. Jean Michel Olive affiche 62,63 pts au tableau d'affichage. Une journée plutôt morose donc.

          Deuxième journée de dressage: Une carrière très dure et de la boue. Laure Phillipot (Bel), Fabrice Martin et Rudolph Pestman ( Ger) sous les 50 points. Marion Vignaud à 50,08. L'équipe de France en tête 97.6, devant l'Allemagne 100.3 et la Hollande 101.7    

          Maniabilité: mon opinion sur la maniabilité qui précède le marathon est maintenant faite depuis que cette chronologie a été mise en place: je suis contre, et surtout pour les épreuves importantes et particulièrement les CAI. La maniabilité avant le marathon dénature le concours,  l'intensité dramatique des résultats de cette maniabilité disparait de fait, au pire les concurrents peuvent gérer le marathon selon les résultats. L'argument qui voudrait que l'on attire sur le terrains plus de public ne tient pas, samedi ou dimanche quelle différence? C'est aussi une question de culture nationale. Allez donc dans quelques pays leaders de la discipline, le marathon se court le samedi, et les terrains font le plein de spectateurs. Ceux qui étaient au dernier Championnat du Monde solo à Kronenberg peuvent en témoigner, l'intensité dramatique du dernier jour et de la maniabilité a été extrême, et l'on a vécu tout le week end un grand moment de sport.  Mais ce n'est que mon avis ...

          ... et ce n'est pas le bilan de cette maniabilité qui me rassure: 15,5% de sans faute et 42% de pénalités sous les 3 pts ! encore une maniabilité non sélective après celle du Championnat de France de Saint Lo qui reste tristement dans les mémoires! On est loin du " standard européen", et on ne prépare pas nos attelages aux échéances internationales, mais quelqu'un s'en souci-t-il ? Evidemment avec cette épreuve à minima les résultats n'évoluent guère. Par équipe pas de changement non plus, juste un resserrement du trio de tête.

          Pourquoi cette maniabilité le samedi ? parce que le cross du CCE5* occupe le terrain ce samedi, et que l'attelage est peu de chose... si l'on persiste à maintenir une cohabitation CCE/CAI l'année prochaine, il y a risque à ce que notre discipline ne soit pas sous le feu des projecteurs, ce qui ne serait que l'un des aspects négatifs portés par le Championnat du Monde, car les rumeurs qui montent aujourd'hui du paddock sur cette cohabitation interpellent...mais ce n'ai que mon avis là aussi !

          Marathon: un beau marathon me dit on, remporté par Jean Michel Olive. A 3 points à la 4 eme place Sébastien Mourier rappelle qui a toujours été performant sur ce test. Marion Vignaud 6 ème à 4 points. Il y avait un peu de monde, surtout autour des 2 gués, voilà un côté positif de la "cohabitation". Au classement général Laure Philippot (Bel) conserve la première place, Rudolf Pestman (Ger ) est second, Fabrice Martin 3 ème, Marion Vignaud 4 ème. Par équipe le classement est inchangé FRA, GER, NED, mais ce qui est encourageant c'est l'écart de 10 points creusé sur ce test par les français.

          Rendez vous l'année prochaine, avec l'espoir que PAU qui a des atouts, offre surtout, cohabitation ou pas, un format de concours digne d'un Championnat du Monde.

©  JCG/ attelage.org

 


  Commentaires
-Sondage par JeanClaudeGrognet (28/10/2019 10:32:23)
Un sondage est en ligne, "pour ou contre la maniabilité avant le marathon ?" . Voir menu Informations, anonymat garanti.
merci de vos réponses