Article proposé par JUJU, paru le 11/02/2021 08:31:31
Rubrique : Informations générales, lu 496 fois. Un commentaire
Partager

MAURICE LEPORATI laisse ses amis, ses chevaux, ses voitures...


 

 

          " Maurice de la Loube » laisse derrière lui le souvenir d’un esthète amoureux de ses voitures hippomobiles, des « américaines » qu’il adorait présenter, et que l’on découvrait dormant sur des tapis, animées d’ombrelles, de bouquets de lavande, de melons, de canotiers et de huit-reflets…    

          Merveilleusement restaurées, et parfaitement entretenues, avec ses Franches-Montagnes Espoir et Mélissa, il avait plaisir à les atteler. Ils emmenait ses amis revivre une époque où la poésie était du voyage,  leur faire découvrir les admirables bories et les cèdres du Liban plantés là, au cœur de « son » Luberon. 

          Paix à son âme qui s’en est allée dans la douleur, parce qu’on ne laisse pas des chevaux qu’on a soignés pendant des années avec un amour comme il ne s’en fait plus, sans craindre pour leur avenir… parce qu’on n’abandonne pas non plus, sans inquiétude, la collection de toute une vie. 

          Paix à son âme, parce que ses chevaux seront sauvés… et ses voitures préservées. Espoir et Mélissa, auparavant, avaient été les chevaux de Guy Charveriat.

          Là où il est à présent, ceux qui l’ont aimé seront heureux de le retrouver."

          Texte et photos Julie Wasselin-Degrange

 

 


  Commentaires
-Quelle tristesse ... par CEUZE (11/02/2021 09:30:42)
Nous avons eu la chance de rencontrer Maurice l'année dernière, au cours d'une très belle randonnée en attelage de 6 jours.
Maurice nous a accueilli le midi, chez lui, où nous sommes restaurés, entourés de sa gentillesse et de sa bienveillance.
Puis il nous a fait l'honneur et le plaisir de nous présenter sa magnifique collection de voitures américaines hippomobiles. J'en garde un souvenir impérissable, tant la passion et l'amour des chevaux habitait cet homme passionné.
L'après-midi, il nous accompagné sur un bout de notre itinéraire, aux guides d'Espoir et Mélissa. Quel moment ...!
C'était ma première et malheureusement, dernière rencontre avec Maurice, et pourtant j'ai l'impression de l'avoir toujours connu, tellement cet homme était inspirant.
Bonne route Maurice