Article proposé par , paru le 29/03/2021 08:46:26
Rubrique : Organisation des Sports Equestres, lu 406 fois. 6 commentaires
Partager

FFE: 4000 licenciés sans droit de vote


 

L’EQUITE SPORTIVE A LA FFE

 

          Vous êtes membre actif si vous êtes CLAF ou CLAG c’est-à-dire établissement professionnel ou association loi 1901 délivrant 30 licences ou plus

          Cotisation 780 € vous donnant droit à 30 licences gratuites qui évidemment vous sont réglés par vos adhérents donc en réalité l’adhésion à la FFE ne vous coute rien et mieux elle vous rapporte 300 €. En effet des 780 € de cotisation réglée il faut déduire les recettes des licences vendues aux licenciés soit 1 080 € (30 fois 36 €) d’où le boni de 300 €

          Cette adhésion vous donne le droit de voter pour l’élection aux comités directeurs de la fédération française d’équitation, du comite régional d’équitation et du comité départemental de votre département et votre nombre de voix est fonction de votre nombre de licences.

          Vous êtes membre adhèrent si vous délivrez moins de 30 licences et vous avez le choix entre deux statuts :

          1 - Vous êtes écurie de compétition avec le statut d’établissement professionnel ou association loi 1901 et la cotisation est de 500 €. Vous avez le droit au choix soit une licence de dirigeant en réalité il s’agit d’une licence de pratiquant et au choix une licence pro ou quatre licence amateur.

          En réalité la cotisation à la FFE vous coute si licence pro 98 €. En effet des 500 € de cotisation il faut déduire la licence de dirigeant pour 36 € et la licence pro pour 366 €. Si vous faites le choix de 4 licences amateur le cout de la cotisation est en réalité de 30 €. En effet des 500 € de cotisation il faut déduire 4 licences amateur soit 4 fois 116 € plus la licence de dirigeant 36 €

          2 - Vous êtes organisateur de concours. La cotisation est de 250 € ce qui donne droit à une licence gratuite soit une cotisation de 214 €    

          Dans les deux cas ci-dessus vous n’avez pas de droit de vote pour l’élection aux comités directeurs de la fédération française d’équitation, du comité régional d’équitation et du comité départemental de votre département votre nombre de voix est fonction de votre nombre de licences.

          De ce fait on parle de 4 000 licenciés qui ne peuvent pas voter au travers du vote de leur dirigeant. C’est sans commentaire.

          J.F. Trangosi

 

 


  Commentaires
-le Droit par JeanClaudeGrognet (29/03/2021 08:57:18)
Quels moyens d'action ? Je suppose qu'il n'y en a pas depuis le temps ?
-Moyens d'action par Framar (29/03/2021 10:17:54)
Bonjour,
Voter le changement dans un premier temps !
-Le fait du Roi par VALEGRO (29/03/2021 18:27:09)
Après lecture de communiqués de presse, après visionnage de replay avec éclaircissement juridique quant à un collectif élargi, à la rémunération de la présidence, etc, etc, je me pose juste une question. Comment se fait-il qu'une fédération nationale agréée par le ministère des sports puisse voir ses statuts fournis par le ministère à l'époque ( ce qui avait occasionné la mise sous administration judiciaire à l'époque ) ainsi modifiés aussi facilement par le fait du roi, ce qui lui laisse un pouvoir despotique avec la mise à l'écart d'un nombre certains de structures dirigeantes ( CE , organisateurs, ........ ). JE pense qu' à chaque fois qu'un changement statutaire est validé par l'AG ou l'AGE, il devrait y avoir l'accord ministériel pour ne pas enlever ce côté désintéressé d'une présidence d'une fédération nationale pour servir des intérêts privés avec parfois collusion, ou autre. Je m'interroge !!!!! 1 licence = 1 voix
-Précision par Toto (29/03/2021 20:58:10)
Compte tenu du bonus (30 licences pour le prix de 23), les adhérents ont intérêt à s'inscrire en tant que CLAF ou CLAG à partir de 23 licences: entre 23 et 30, ils ont simplement un moindre bonus, et le passage gratuit des examens.
-Ou est le sport ? par Jazzpote (02/04/2021 07:07:02)
Fédération sportive qui ne reconnaît pas le sport ni le sportif comme votant. Du fait des statuts voulus par Lecomte la fédération est devenu un conseil d'administration des centres équestres. Le ministère des sports est complice de ces dérives des statuts privilégiant l'argent on a vu depuis la perte de niveau de lenseignement de l'équitation en France. Par contre le président sortant utilise les fichiers de la fédération pour envoyer des sms electoraux, l'autre candidat à t elle les mêmes possibilités.
-L'Attelage sans parole par JeanClaudeGrognet (02/04/2021 12:07:30)
N'oublions pas la suppression de la Commission attelage avec le concours de Régis Bouchet grand serviteur du Président. Cette commission composée de juges, organisateurs, meneurs, enseignants défendait les intérêts de la discipline par des réflexions collégiales.