Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 02/08/2021 08:52:54
Rubrique : Reportages, lu 923 fois. Pas de commentaires
Partager

VALKENSWAARD 2021, un gros millésime !


 

                   VALKENSWAARD CAI ***

 

          Un concours comme je les aime, seulement 2 catégories, mais beaucoup de partants et la qualité en prime. Les ténors mondiaux à 2 et 4 chevaux sont pratiquement tous là. 65 meneurs à 2 chevaux et 27 meneurs à 4 chevaux. Un petit bémol cependant, seulement 4  nations dans cette dernière catégorie pour le classement par équipe... la catégorie peine à se développer c'est un fait qui se confirme. Le pronostic est facile, la première marche du podium ne devrait pas échapper à l'équipe hollandaise. L'équipe de France devra prouver quelques progrès en ne prenant pas la "cuillère de bois" comme l'on dit au rugby. Mais bon, on est capable d'aligner 4/5 attelages, c'est déjà ça! La Belgique a pris quelques distances lors des précédentes rencontres, elle devrait coller à la seconde place.

          En individuel il faut s'attendre à l'habituel combat des chefs, le dressage sera déterminant, il ne faut pas perdre de points sur ce test pour terminer dans le top ten. Les meneurs français: Benjamin Aillaud, Thibault Coudry, Anthony Horde, Sébastien Vincent et Maxime Maricourt malgré une sortie peu convaincante cette année à Saumur... mais Eddy a remplacé Koporaal dans l'attelage.

          Les vedettes de l'attelage en paire sont là également, à commencer par le hongrois Martin Hölle, les allemands Schwitte Lars, les frères Koalick , les hollandais, les suisses, les italiens, les australiens, les américains, etc...  Préparation du Championnat du Monde en septembre oblige!  En tout 14 nations ... mais il nous manque les, polonais, les tchèques, c'est dommage, mais le suspens au Championnat du Monde en sera plus relevé. Un petit retour tout de même sur les meneurs hollandais. Ils sont au nombre de 22 sur la liste des nominés... oui 22 prétendants à ce niveau de compétition ! Le réservoir est riche.

          Les meneurs français: Franck Grimonprez, François Dutilloy et Raphaël Berrard qui constituent l'ossature habituelle de l'équipe de France, auxquels s'ajoutent  ici Fabien Guillemarre et Eve Cadi Verna. La meneuse tourangelle joue gros à Valkenwaard. Elle fait son come back après sa mésaventure de Saumur. En effet, Elle n'avait pu participer au concours, l'un de ses chevaux ayant manifesté de la fièvre à la visite vétérinaire. Aujourd'hui les nouvelles du cheval sont bonnes. On va donc pouvoir juger du potentiel de son attelage dont on dit le plus grand bien, et que l'on a pas encore vraiment pu juger sur une grosse épreuve.

          Signalons avec plaisir la présence de Camille Eslan (Chief Steward) et de Bruno Kempf (Assistant Course Designer) de Jeroen Houterman sur le concours. Une reconnaissance internationale bien méritée pour ces 2 forçats de l'ombre, Bureau des calculs Daniel Horvat qui revient de Silvasvarad.... les juges auront eux aussi beaucoup de travail pendant ces 2 pleines journées de dressage.  

          Franck Grimonprez est le premier français à s’élancer. Objectif atteint à 45pts de pénalités. Pour le moment c’est l’italien Jozsef Dibak, qui est plus hongrois qu’italien qui mène au score. 

          13h: Ils sont du bout du monde,  mais ils s'affichent sous les 50,  Tor Van den Berghe (Aus), mais les juges ne sont pas d'accord, et James Miller (Usa). 

          15 h : Sandro Koalick (Ger) prend la tête avec 43.85 pts. Un peu plus tard, ça va bien pour François Dutilloy 51.5 pts. Retour de Beat Schenk (Sui) à 52.37 pts.  On n'avait pas vu depuis le CdM 2019 à Drebkau. On n'a pas vu Schwitte Lars au départ.

          La première journée se termine sans surprise, sauf peut être celle de trouver les australiens en plutôt bonnes positions: van den Berge 4 ème à 46 pts et Damsa 21 ème à 58 pts. Boyd Exell serait il passé par là ? Ils sont 14 meneurs à 10 points du premier au classement provisoire et 22 meneurs à 15 points. Fabien Guillemarre 32 ème et  au dessus des 60 pts. Il y a un meneur hollandais à suivre, il est dans l'ombre, son nom est imprononçable, c'est Ton Vreugdenhil Jr. Il est en progression constante, il est bien placé avec 50.58pts. Une relève chez les hollandais? les anciens Gerard Leyten, Carlo Vermeulen, Harrie Verstappen sont à la peine.

          La reprise de François Dutilloy ici

Sandro Koalick (Ger) en vidéo

 

          Vendredi 2 ème journée de dressage avec la fin des AT2. Eve Cadi Verna devra ne pas trainer au petit déjeuner, dressage à 8h30.

          54.91 pour Eve Cadi Verna . C'est bien, nous voilà rassuré sur l'état de forme de ses chevaux. Encore d'énormes disparités chez les juges. Une vraie plaie pour l'attelage !  

          9h20 : c'était attendu, Martin Hölle (Hun) prend la tête avec 40,72 pts - plus tard Raphaël Berrard 66.09pts. C'est sans surprise, on ne peut figurer au classement du dressage , à ce niveau de compétition avec des chevaux d'instruction. C'est sur le marathon et la maniabilité que le sélectionneur attend le meneur de l'IFCE pour un renfort du classement par équipe. 

          Les AT4: Koos de Ronde à 57.7 voilà qui est étrange...un petit coup d'œil sur la composition de l'attelage nous explique le changement entre Windsor 49 pts, et Valkenswaard. Un cheval a été changé. 

          Ca ne va pas mieux pour Maxime Maricourt 73.42 pts ni pour Anthony Horde 64.56. Harm  Mareik (Ger) prend la tête 47.31 pts mais elle n'est pas dans l'équipe. Glenn Geerts dans un score attendu amène de bons points pour la Belgique 52.71 - Dressage catastrophe pour Thibault Coudry, 69.02, tandis que Bram Chardon prend la tête du concours 46.98. Les principales fautes de l'attelage de Thibault Coudry: fig 1 l'entrée, fig 10 l'arrêt, fig 11 le pas, fig 17 le reculer, fig 21 le pas.    

          16h :Coup de tonnerre et coup de semonce. Il reste 8 concurrents à passer avec Mickaël Brauchle (Ger) et Isjbrand Chardon, et pour le moment l'Allemagne prend la tête du dressage par équipe !

          16h45: Boyd Exell lessive ses poursuivants 33.93 pts... 13 points d'avance sur Bram Chardon !   On est rassuré les juges sont d'accord. Ca ne va vraiment pas pour les français, Sébastien Vincent 63.76. Pas de problème particulier  dans les notes à part le pas fig 11 et 21. L'ensemble tourne à 60%, par comparaison Boyd Exell tourne à 78.8% soit + 2 points par figure.

          17h40: Ouf... 54pts pour Benjamin Aillaud... un peu en deçà tout de même de Nébanice,  Windsor et Saumur.

          18h00: La Hollande reprend la tête du dressage avec la bonne reprise d'Isjbrand Chardon (41.98), devant l'Allemagne, la Belgique et la France. Dix points environ séparent chacune des nations, il reste 2 épreuves, rien n'est joué.    

  

Martin Hölle et Boyd Exell

photos Krisztina Horvath / Hoefnet

          Un marathon très sélectif

          Ca fait mal au classement général ! Une dizaine de points entre le 1 er et le 20 ème , 26 points à la 40 ème place , 60 points à la 60 ème place ... Autant dire que beaucoup ont laissé les rêves aux vestiaires , on est loin des CAI de pacotille, et c'est bien comme ça.

          Chez les AT2 c'est Ewoud Boom (Ned) qui réalise le meilleur temps. On pourrait faire de prime abord la fine bouche avec la 7 ème place de Franck Grimonprez, mais que nenni ! Beaucoup de ses concurrents directs ont dérapé. D'ailleurs le meneur Picard remonte à la seconde place au classement général, derrière Martin Hölle à qui il n'a concédé qu'un point sur ce marathon. A la trappe Sandro Koalick (17 eme), Jozsef Dibak (32 eme) Tor Van den Berge (13eme)... Anna Sandmann a bien résisté  tout comme Théo Timmerman. La maniabilité peut encore changer le profil du podium, Martin Hölle bénéficie d'un crédit de 2 balles sur les poursuivants. Un bon résultat donc pour Franck Grimonprez.

          Et les autres français ? On trouve Raphaël Berrard  à la 28 ème place, ce n'est pas habituel, Eve Cadi Verna à la 39 eme place, dur, dur pour une rentrée. François Dutilloy 48 ème ... vite un coup d'œil sur les pénalités nous renseigne et nous rassure, il a pris 20 points de pénalités pour une erreur de parcours. Donc 187-20= 167 , c'était une 13 ème place possible au marathon et au classement provisoire. Une bévue qu'il vaut mieux  faire ici plutôt que sur le prochain championnat! Fabien Guillemarre  a du avoir de grands moments de solitude.

Franck Grimonprez photo Krisztina Horvat / Hoefnet

 

          Le marathon des teams

          Beaucoup de pénalités dans les obstacles, c'est le signe d'obstacles très techniques, mais  parlons d'abord de la tête du marathon. C'est Koos de Ronde le meilleur, ce n'est pas vraiment une surprise. Mark Weusthof n'était pas attendu en si bonne place (2 ème) , mais la grande surprise est pour moi la 10 ème place d'Harm Mareike...

           (*)...Souvent brillante au dressage, la meneuse allemande a été longtemps défaillante sur les marathons. On a remarqué des progrès réguliers ces dernières années... et voilà, aujourd'hui est certainement un grand jour pour elle. Installer le dressage et aller vite plus tard n'est ce pas ? La voilà 4 ème du classement provisoire, derrière Bram Chardon et à 2 doigts du podium. J'en rigole sous cape ! 

  

Mes ''coup de coeur'', Koos de Ronde et Harm Mareike

photos Krisztina Horvat / Hoefnet

 

          Bien sûr le haut du tableau n'est pas une surprise; Boyd Exell, Gleen Geerts,  Bram Chardon, Mickaël  Brauchle...

          Les français font tir groupé Thibault Coudry12 ème, Anthony Horde 13 ème, Benjamin Aillaud 14 ème et concèdent une dizaine de points et se retrouvent groupés pour les 13 ème, 14 ème et 15 ème place au classement provisoire. Il ne faut pas rêver de podium mais Benjamin peut accrocher le top 10. Sébastien Vincent 20 ème du marathon, Maxime Maricourt ferme la marche ...   

          Par équipe pas de changement mais les écarts se creusent.

          Maniabilité : possible que les difficultés du marathon aient entamé le potentiel des chevaux. Il pourrait y avoir des défaillances. 

          2 chevaux: Avec 13 sans faute et 12 meneurs à  3 points on ne peut pas dire que la maniabilité a été aussi tranchante après le marathon que l'on pouvait le craindre. Le chef de piste a donc joué la modération. Les "consignes" de la FEI pour 2022 sont une bonne répartition du points des 3 tests, 30% pour le dressage, 40 % pour le marathon et 40 % pour la maniabilité.

          Martin Hölle a réalisé un sans faute, il est le vainqueur incontestable  de l'édition 2021 de Valkenswaard. Franck Grimonprez termine 5 ème, une balle de trop le prive du podium. Le 2 ème Français est Raphaël Berrard à la 24 ème place. François Dutilloy traine évidemment ses 20 pts de pénalités du marathon il est 32 ème, sinon c'était le top 10 pour lui. La rentrée est difficile pour Eve Cadi Verna 39 ème, Fabien Guillemarre se consolera avec une bonne maniabilité  (3.65pts) pour conclure , il est 57 ème au total général.

          Et ma "révélation" me demanderez vous? Ton Vreugdenhil Jr termine 10 ème  et 3 ème hollandais. J'ai l'œil, non ?  

          Chez les teams: Les français font de bonnes maniabilités, mais le classement ne varie pas, les autres meneurs et les autres nations ne faiblissent pas non plus. Benjamin Aillaud reste au pied du top10, Maxime Maricourt n'a pas pris le départ de la maniabilité.

          Boyd Exell conserve son rang, malgré les pressions avec les "sans faute" de Chardon père et fils et de Koos de Ronde. Harm Mareike termine 5 ème, le premier allemand de l'équipe Georg von Stein est 9 ème. Pour l'avenir l'entraineur allemand pourra compter sur elle. Mine de rien Daniel Schneider pour l'Autriche fait un bon concours. Il termine 8 ème, il suffit dans l'avenir qu'il améliore son dressage, et il fera parler de lui!  

          Par équipe la France fait jeu égal avec la Hollande pour la maniabilité, les allemands ont été les plus fautifs, l'écart s'est resserré avec la Belgique, mais le classement final reste le même: Hollande>Allemagne>Belgique>France

 

          ©   JCG/attelage.org

  (*) Petite biographie d'Harm Mareike; elle est née en 1985, elle a débuté en attelage solo avant de passer aux grandes guides en 2010 (seulement une dizaine d'année !). Elle a participé en tant que Junior , à des épreuves de Dressage et de CSO. Son entraineur est Karl-Heinz Geiger. Elle aime le jardinage et les voyages. Elle travaille comme gérante des écuries Hof Rutzenhagen à Negernbotel, en Allemagne. Elle dirige les écuries aux côtés de sa mère Andrea, où ils offrent des installations d'entraînement et d'élevage.  Elle entraine  les jeunes meneurs du Schleswig-Holstein (source FEI)   

 


  Commentaires