Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 22/07/2010 07:55:17
Rubrique : Culture générale, lu 7624 fois. 2 commentaires
Partager

Groom et Groomette


 

                                                   

(Source-La Sirène: l'Equitation Illustrée: Texte Alcyd  illustration Riff)

-:-:-

         Voilà bien une fonction qui répond à différents profils! On songe  tout d'abord au coéquipier de marathon pour notre discipline, mais la fonction de groom est beaucoup plus vaste. Notre Ministère de tutelle fait d'ailleurs la différence entre le groom de marathon et le groom attaché aux chevaux. Le Ministère a en effet   officialisé depuis peu le groom de marathon comme "partenaire d'entrainement" dans le cas ou celui-ci participe à  des compétitions  avec un   meneur ayant acquis le statut d'athlète de haut niveau.  

 

"J'ai vu, après de fortes chasses, rentrer avec des chevaux littéralement tordus. L'homme d'écurie soigneux, après avoir pansé son cheval exténué, va le faire boire par petites gorgées, pendant toute la nuit, de l'eau fortement dégourdie d'eau chaude; le faire manger par pincées, une nourriture chaude, et le remettre ainsi sur ses jambes, pour recommencer quelques jours après. S'il est en parfaite condition il ne claquera pas pour une fatigue, si forte qu'elle soit.

Il n'y a que de bons chevaux avec de bons hommes et si cela est vrai pour le cheval d'âge, ce l'est encore plus pour le jeune cheval. Tant valent le maître et l'homme d'écurie, tant vaut le cheval. "

"L'Homme de Cheval"  Vte Henry de Chézelles

Parfois il y a loin du camion aux box

         Le "groom"  est aussi la personne d'autres tâches. Il est  souvent en premier lieu    groom familial, conjointe ou conjoint du meneur (se), ou bien  groom issu du cercle des amis, bénévole le temps d'un concours. Ces grooms " amateurs" ne doivent pas faire oublier que "groom" est une profession à part entière, validée par des examens et des diplômes. Assez peu courant dans l'attelage, mais il en existe quelques uns, ou plutôt quelques unes. Les grooms professionnels sont habituels  dans les autres disciplines dès que l'on aborde le haut niveau. Aucune formation n'est cependant exigée pour cette fonction.

         Le groom professionnel est donc un salarié. Il est  généralement payé au SMIC. Il travaille dans une écurie de compétition et se déplace pour accompagner les chevaux en concours. Il reçoit parfois, selon les écuries, un complément de salaire  basé sur un pourcentage des gains des chevaux dont il s'occupe.

         A l'écurie ou sur le terrain de concours, les grooms amateurs comme les grooms professionnels remplissent plusieurs  fonctions:

- soins, entretien des chevaux, nourriture, entretien du box

- douche, toilettage, soins infirmiers de base

-entretien du matériel, des harnais, des voitures         

- le groom professionnel est généralement titulaire du permis "poids lourd". C'est alors lui qui transporte les chevaux sur le lieu du concours.

- les grooms assurent également  les sorties en main, ou pour le groom cavalier et/ou meneurs un travail à la longe, ou sous la selle ou à la voiture selon les directives. Le groom connait donc parfaitement les chevaux dont il a la charge, les habitudes et besoin ainsi que  les réglages des harnais et du matériel.

Après le marathon il faut marcher les chevaux 45 mn

 

- en attelage le groom est  souvent dans la voiture du meneur sur les reprises de dressage et de maniabilité, parfois il est également dans la voiture pour l'épreuve de marathon.

                                                 

Tenue de travail à l'écurie, mais tenue impeccable dans la voiture.

 Photo de droite: Joséphine Coblence (team Martin) et Magali Mauguin (team Coudry) sur l'attelage de Thibault Coudry à Aix la Chapelle 2010

         Le groom doit donc avoir un bon niveau d'équitation. C'est une personne en qui le meneur doit avoir totalement confiance, son rôle est essentiel. Un bon groom dans l'écurie et sur le concours est un facteur important de performance. Chacun sait bien que le temps, sur un week-end de concours d'attelage, est compté. Sur les grosses épreuves internationales, le cavalier/ meneur doit aussi répondre à des "obligations" telles que débriefings, sollicitations de l'organisateur, sollicitation du jury, conférence de presse etc … sans le groom le meneur s'il n'était  libéré des nombreuses taches quotidiennes, ne pourrait se consacrer à la préparation de ses épreuves.

         Le groom doit être consciencieux et dur au travail. Il doit avoir l'œil partout et sur tout. Le groom d'une écurie de compétition doit être à 100% disponible pour le meneur et les chevaux. Ce sont toutes ces  qualités indispensables qui font les bons grooms, mais on pourrait dire aussi "des hommes ou femmes de chevaux" au sens noble du terme.  

          

Caroline Guillemont (Team Chouzenoux) et Magali Mauguin (Team Coudry) au CAIO d'Aix la Chapelle

         La fonction de groom est très exigeante, et le temps ne se compte pas. Levé de bonne heure et parfois de très bonne heure, le groom sera le dernier à se coucher après les derniers soins, les dernières sorties en main. Peut être faudra-t-il aussi se lever dans la nuit pour faire marcher un cheval et l'aider ainsi à mieux récupérer pour l'épreuve à venir. Les succès de son meneur ou plutôt des chevaux dont il s'occupe sont aussi les siens …

 

Donaueschingen 2009 -  Magali inquiète attend l'arrivée  l'attelage de Thibault Coudry sur l'obstacle

Lionel dit "chicken ou Robocop" (Team Coudry) et Elise (Team Martin) au CAIO d'Aix la Chapelle 2010

         On compte plus de femmes que d'hommes. Jeunes toujours, la carrière est souvent courte, et les marques de reconnaissance de la fonction ne sont pas toujours au rendez vous. C'est un métier de passion. Les grooms diplômés sont titulaires du Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole  (CAPA) activité « Soigneur d’équidés » ou bien du Brevet d'Etude Professionnelles Agricoles (BEPA) « entraînement du cheval de compétition » complétée par un certificat de spécialisation "éducation et travail des jeunes chevaux".http://www.education.gouv.fr/cid2573/la-voie-professionnelle.html

Dans les écuries du concours, la liste des grooms est à l'honneur sur un box

 

La journée type d'un groom:

         Dès que le meneur et son groom ont connaissance des horaires des épreuves, un rétro-planning est élaboré. Pour un attelage à 4 chevaux, avoir une épreuve tôt le matin c'est du bonheur malgré ce que l'on pourrait croire. En effet l'épreuve terminée et toutes les tâches postérieures effectuées il reste une bonne partie de la journée pour décompresser!

         Pour Caroline il faut se lever à 4h30 du matin pour une entrée en piste à 9h30 sur la carrière de dressage. Départ pour la détente vers 8h00. Il faut en effet  compter une longue promenade de l'attelage au pas, puis le travail proprement dit avant de renter en piste. Entre temps il aura fallu préparer les chevaux de volée pour une sortie en paire et même chose pour les timoniers. Ajoutez le pansage, les crampons, les nattes, le coup de chiffon sur les harnais qu'il convient aussi de vérifier (réglages), la voiture… reste peu de temps pour se préparer soit même et pourtant la tenue sera absolument impeccable.

         Après l'épreuve il faudra compter 2 heures de travail: soins, massages, bandes de repos, abreuvement…

         Un rapide déjeuner et direction les obstacles de marathon en compagnie du meneur pour un travail sur les obstacles si  le groom d'écurie est aussi du voyage dans la seconde épreuve.

JCG

Tous les grooms et groomettes ne peuvent être cités ici.

Mais vous, les Blanche, Guillaume, Audrey, Sabine, François, Madelyne, Valérie, Brigitte, Julie, Amandine, Olivier, Damien, Marie, Isabelle, Aurélie, Sylvie,  et tous les autres…   cet article vous rend hommage et vous est destiné.


  Commentaires
-bel hommage par NERIC (22/07/2010 10:28:22)
bravo pour cette belle explication du travail de groom et cette reconnaissance de la fonction et des gens qui la pratiquent en amateur et en pro .ont connais
le nom du meneur et rarement le nom du ou des grooms.encore bravo a tous les grooms et groomettes pour l'ensemble de leur oeuvre au pres des chevaux
et des meneurs
-merci jean claude par DAN (22/07/2010 21:47:05)
merci pour cet article trés sympathique. C'est vrai que nous sommes dévoués à notre meneur pour lui laisser le temps de penser à sa compétition. Le grooming en attelage est avant tout une formidable amitié. Je voudrais juste rajouter qu'il y a un diplôme spécifique au CEZ de Ramboulliet BPA palefrenier qualifié "groom de concours". Amitiés