Article proposé par Renata, paru le 24/09/2012 08:05:51
Rubrique : Culture générale, lu 2491 fois. 2 commentaires
Partager

Le Charvolant


 

Le charvolant

 

 

 

 

 

         En Grand-Bretagne, cette voiture à la ligne épurée est l’invention géniale, poétique et un peu folle de George Pocock en 1822. Instituteur passionné de cerfs volants, il remplace les chevaux par deux  vastes voiles, d’une surface d’environ 12 m2 chacun. Il dépose le brevet  du charvolant (en français dans le texte) en 1826.

Sur le trajet de Bristol à Marlborough il atteint la vitesse de 20 mph (32 km/h), emmenant ses filles avec lui.

Il apprécie ces déplacements « aériens » qui le dispensent des taxes de péage, le droit de passage variant selon le nombre des chevaux, bœufs, mulets etc !

 

 

 

 

 

   

 

« Charvolants voyageant dans différentes directions avec le même vent »

 

 

         L’idée est séduisante pour les détracteurs des nouvelles inventions pétaradantes et puantes, mais le charvolant reste une excentricité romantique qui ne résiste pas à la marche du progrès.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gravures (et détails) de William Heath

 

         De rares gravures, et un livre  de George Pocock «  Treatise on the aeropleustic art, or navigation in the air » (1827) sont tout ce qu’il reste du gracieux charvolant.

 

 

 


  Commentaires
-Réalité ? par Morinj (30/09/2012 12:35:37)
Ce charvolant a t'il bien existé dans les faits ou n'a t'il été que le fruit d'une imagination visionnaire?
J'ai en tant qu'ancien cerf-voliste passionné quelques doutes sur la capacité des certf-volants représentés sur ces gravures à exercer une force de traction suffisante pour mouvoir l'engin et atteindre les exploits relatés. Les lois de la physique sont tétues et difficilement contournables...!
Nous pourrions sans doute prétendre de nos jours avec les progrés réalisés au cours de ces deux ou trois dernières décennies sur la qualité des voiles de traction l'allègement des matériaux pour les buggies à des performances bien meilleures sur des pistes adaptées à l'exercice.
J'ai vraiment des doutes sur les chemins anglais souvent sinueux et escarpés du 19ème siècle dans la région très bocageuse de Bristol.
Ne s'agirait il pas d'une démarche intellectuellement visionnaire comme Jules Vernes en fit en d'autres temps?
-de plus... par Morinj (30/09/2012 18:40:57)
la gravure avec les charvolants dans trois directions avec le même vent est surréaliste...!
impossible de gérer les lignes reliées aux cerf-volants sans faire de noeuds lors des croisements...! le pilotage d'un cerf-volant avec une seule ligne relève de la mission impossible surtout si cette ligne est attachée à un point fixe sur la voiture. Le cerf-volant pilotable à deux ou à quatre lignes est une invention de la deuxième partie du vingtième siècle
enfin le pilotage directionnel du chariot ne semble pas très adapté! On ne perçoit pas la notion d'un train avant tournant adapté à la direction de l'ensemble
en conclusion difficile de croire un instant au bon fonctionnement de l'invention de ce Monsieur Pocock