Article proposé par Renata, paru le 14/03/2013 08:48:57
Rubrique : Culture générale, lu 4559 fois. 2 commentaires
Partager

Les aviez vous vu comme ça ?


 

 

Angles de vue

 

 

 

         Nos appareils photo permettent de prendre nos modèles préférés sous toutes les coutures, pourtant l’expression artistique précédant la photographie offre une palette d’angles de vue bien plus audacieuse.

 

         Si la plupart des œuvres représentent les chevaux, et plus encore les attelages, de profil, ou de trois quart face, ou de trois quart arrière, l’imagination, l’imaginaire, la hardiesse, le talent tout simplement des créateurs, et le travail, osent le plus improbable.

 

 

 

De face :

 

Le très impressionnant « Scotland for ever » de Lady Elisabeth Butler - 1881

 

         Le choix résolu de peindre les chevaux chargeant face aux spectateurs idéalisent la bravoure des Royal Scots Greys à la bataille de Waterloo.

 

 

 

Francis Calcraft Turner -  Leamington steeplechase - 1837 et Benjamin Herring jr

 

 

 

Benjamin Herring jr - 1861 et R R Ripley

Une troublante ressemblance

 

 

Nicholas Winfield Scott Leighton -  « Seal Skin Brigade » fin 19ème

 

 

John Frederick Herring - Barnett fair

 

 

 

Edgardo Sanguinetti et  Henry Herbert la Thangue- Leaving Home 1890

 

 

James Lynwood Palmer 1903

 

 

Zygmunt Rozwadowski 1904

 

 

Józef Che³moñski -  étude 1881

 

Musée de Cracovie en Pologne

 

Ce grand tableau rappelle « Scotland for ever », sa perspective « agressive » donne une impression terrifiante, davantage dans l’étude.

 

 

 

 

 

De dos :

 

Théodore Géricault, bien sûr

 

 

Achille Giroux

 

 

Illustration d’un roman du 19ème

 

 

 

Nils Kreuger

 

 

Savadore Dali – la charrette fantôme

 

 

 

 

 

Vues de dessus :

 

 

 

J W Hillyard - oversight  et J W Hillyard oversight - The-City-Atlas Sidney Starr 

 

 

 

Picture of miner on a horse drawn USA coal wagon  et  F Remington - The Old Stage Coach of the Plains

 

 

 

Et des angles, presque en 3D :

 

 

Guercino  – Aurora 17ème

 

 

 

Joseph Heintz - enlevement de Proserpine et La chute de Phaeton (détail)

 

 

Odilon Redon – char d’Apollon

 

 

Lattanzio  Gambara -  char du soleil - 16eme

 

 

    

 

  

Ricci Sebastiano – la chute de Phaéton - 18ème

 

         La virtuosité est telle que l’œuvre peut être vue en tous sens, Phaéton entraîne les chevaux dans une chute infinie satellisant les personnages sur les ciels de plafonds illustres.

 

 

         Que nous aimions ou non ces diverses œuvres, nous ne pouvons que reconnaître le brio, la maestria, l’audace, quelquefois l’insolence et l’irrévérence des artistes qui les ont réalisées, autant de qualités à situer dans leur époque où l’académisme et la bien-pensance cadenassaient l’excentricité.

 

 Essayons donc de tels angles de vue avec notre compact, bridge ou reflex !

 

 


  Commentaires
-commentaire d'un lecteur de Russie sur FB ! par JeanClaudeGrognet (14/03/2013 13:00:43)
Enjoy wonderful gallery of different and bizzare (some)))) carriages
La gloire pour Rénata !
-Bluffée ! par SylvieBaudouin (14/03/2013 19:27:52)
Par ce magnifique panorama auquel on pourrait ajouter quelques superbes chinois ...