Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 27/09/2020 14:18:42
Rubrique : Culture générale, lu 460 fois. 8 commentaires
Partager

Le Quiz du dimanche de JCG (et la réponse): un lien commun


 
Quel est le lien commun à ces 2 voitures ? 
 
 
 
 
REPONSE
 
 
 

 

La voiture est la voiture personnelle de Lidia Bugatti , un T40 de 1929. Le coach appartenait à Ettore. Les carosseries sont d'inspiration similaires (Jour de Cheval -  automne 2019)

Ettore Bugatti était un grand amateur de chevaux. Il était lui même cavalier, et menait à 4 chevaux. Il montait à cheval tous les matins. Son écurie en 1920 comptera jusqu'à 32 chevaux.

Le célèbre comédien, Jacques Dufilho  lui aussi homme de cheval a dit un jour: " J'ai eu pour les Bugatti une passion dévorante qui écrasait tout. C'était comme adhérer à une religion ou découvrir une nouvelle forme d'art."

 

Les devises d'Ettore Bugatti étaient :" Ne jamais regarder derrière , toujours en avant, ne jamais suivre les autres. Rien n'est trop beau, rien n'est trop cher, le beau est efficace. "

 

 
 

 

 


  Commentaires
-Bugatti ? par Labbe (27/09/2020 09:59:00)
Si c'est ça - et on pourrait alors avoir un échange intéressant sur le nom exact du coach, road coach ou autre - en tous cas il a appartenu au Baron Casier qui faisait remarquer que curieusement, cette voiture tournait très mal car le train avant venait très vite en contact avec le bas de a caisse. On le voit bien ici sur la photo. Mais est-ce bien là la bonne réponse au quizz ?
-UNE DES BONNES REPONSES par BMC (27/09/2020 10:37:36)
La même couleur et la même idée reprise en peinture!!! ah..ah
-les freins par Ficelle69 (27/09/2020 10:51:56)
le coach a le même système de freins que la Bugatti de type 46
-peut etre par Larghetto (27/09/2020 12:56:51)
toutes deux de conception Bugatti ?
-Ettore Bugatti par JeanClaudeGrognet (27/09/2020 13:53:20)
En effet c'est la bonne réponse, les 2 voitures sont du constructeur Ettore Bugatti. Bravo à tous. Explications dans le texte de la réponse.
-Mr Labbe par JeanClaudeGrognet (27/09/2020 14:38:23)
Auriez vous des anecdotes, d'autres photos et commentaires sur cette voiture ? Merci pour votre participation.
-D'autres anecdotes par Labbe (27/09/2020 22:46:18)
A propos de cette voiture là, non. En revanche, j'ai deux autres anecdotes à propos de voitures de Bugatti.
C'était un petit cabriolet que mon père possédait et que je menais de temps en temps. Il était extraordinairement bien suspendu, la souplesse des brancards était très bien adaptée au mouvement du dos du cheval d'autant plus qu'il y avait moyen d'avancer et de reculer très facilement le siège pour régler le poids qui pesait sur la sellette. Je me souviens qu'un jour, sur insistance des organisateurs, nous étions partis mon père et moi faire une petite maniabilité dans un manège qui appartenait de bons amis. Nous avions pris ce petit cabriolet. Mon père avait confiance en moi, et moi en ma jument. L'aventure a montré que nous nous trompions tous. Il y avait un petit pont à franchir : une roue est passé sur le pont, l'autre à côté. Heureusement ma jument a eu le bon goût d'écraser la barrière et les seuls dégâts furent quelques piquets de bois. Au grand soulagement de tout le monde et du mien particulièrement, je dois bien le confesser.
On nous avait toujours dit que Bugatti n'avait construit que quatre voitures hippomobile. Je n'en ai jamais eu confirmation et ça ne me semble pas très vraisemblable. Toujours est-il que si il y en avait deux chez le baron Casier (le coach et un petit phaéton siamois), nous en avions une troisième, il fallait donc trouver la quatrième. Mon père qui s'était bien promis de la trouver, fut un jour informé par un "vent favorable" qu'il serait bien possible qu'un brocanteur de la campagne profonde en détienne la quatrième. D'un air parfaitement dégagé, l'air ne pas trop y toucher, Papa s'est rendu à l'endroit indiqué et oui, elle était bien là ! Il a fait semblant d'être vaguement intéressé, à discuté le prix comme il se doit, à payé un acompte et rendez-vous fut pris pour le lendemain matin. Puis il est reparti ventre à terre à la maison chercher sa remorque. Arrivant sur place le lendemain à l'aube, le brocanteur lui a annoncé d'un air navré que la voiture avait été « volée dans sa cour » pendant la nuit. Qu'en est-il réellement advenu de cette voiture, où se trouve telle, je n'en sais rien. La seule chose que je sache c'est que mon père a remué ciel et terre et encore plus pour la retrouver ... mais rien n'y fit.
Lui rappeler cette mésaventure avait dans les mois qui suivirent pour effet de le mettre de particulièrement mauvaise humeur. Et puis il a pris le parti d'en rire, après tout à malin, malin et demi !
L'Abbé
-On recherche toujours... par JeanClaudeGrognet (28/09/2020 08:43:06)
Merci Labbe, c'est savoureux en effet, si ce n'est aussi dommage d'avoir perdu cette voiture !