Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 22/04/2019 10:07:52
Rubrique : Reportages, lu 662 fois. Pas de commentaires
Partager

KRONENBERG en conclusion


 

                           CAI KRONENBERG

 

 

         Rendez vous international de début de saison important, on ne vient pas à Kronenberg pour s'entrainer mais bien pour évaluer le potentiel de son attelage sur un CAI3*.

         Les français qui ont fait le déplacement: Caroline Guillemont, Marion Vignaud et Michel Vignaud chez les solos, ainsi que tous les prétendants à une sélection chez les attelages en paire: F.Bousquet, E.Cadi-Verna,  D.Dimer,  F.Dutilloy, F.Grimonprez, F. Guillemarre, M.Maricourt, G. Moussu,  J.E Triadou. Pour les teams, B.Aillaud, T.Coudry, A. Horde, S.Vincent.

            Dressage: Bonne entrée de Caroline Guillemont pour son premier CAI 3* : 58,93 pts

            Très beau résultat de Maxime Maricourt à 53,64. Franck Grimonprez 52,17 c'était plus attendu.

         Maxime: "Une reprise propre mais trop propre,  je reste sur ma faim. Mais tout de même, si on m'avait prédit 53 pour une première en inter 3* j'aurais signé avant de partir! Il y a le potentiel pour être sous les 50."

            Visite vétérinaire compliquée pour les français aujourd'hui: Sébastien Vincent et Thibault Coudry pour un cheval ajourné, et Fabien Guillemarre a déclaré forfait.  

         Fabien: "Après Evreux Idsard mon jeune cheval, le meilleur de la paire, a déclaré une gale de boue que nous avons soignée. Il a été très engorgé quelques jours et il s'en était rapidement bien remis. A la descente du camion à Kronenberg j'ai eu un doute. Avec Virginie notre vétérinaire et le  staff fédéral, j'ai préféré ne pas présenter le cheval."   

            Dressage suite: Marion Vignaud peut être satisfaite de  First Quality qui progresse bien: 50,97. Saskia Siebers n'est qu'à 5 points devant.

         Marion: " First était relâché et disponible, mais un peu timide sur cette grande piste. Il aborde les premiers gros concours ! J'ai fait différentes erreurs de menage qui auraient pu être évitées, je suis un peu déçue de moi. "

         Retour en France pour Fabien Guillemarre, et le cheval de Sébastien Vincent est définitivement retiré de la compétition.

         T.Coudry 60,97 - figure 21 M-E-V Pas libre , notes 1-1-4-3-4

         Quelle a été l'incidence sur la note finale de cette figure 21 ? Si l'on veut bien refaire les calculs en supprimant cette note 21 à chacun des juges, on obtient le résultat suivant en calculant sur 23 notes au lieu de 24: le score passe de 62,32% à 63,92 % ce qui donne une note finale de 57,6 points et un classement qui remonte à la 15 ème place entre Axel Olin et Degrieck. Ce n'est ni anecdotique ni la révolution, mais situe tout de même la performance sous les 60 points. 

            Autre sujet de réflexion: les notes d'ensemble ramenées à 2 notes au lieu de 5, ont-elles une influence ? cette nouvelle notation amplifie-t-elle les écarts? au pif il me semble que oui, mais un lecteur que j'ai interrogé me fait ces remarques:

         " Vaste question : sur les attelages à 1 à Kronenberg, très peu d'écart entre les concurrents sur ces 2 notes. Je pense donc qu'elles influencent peu le résultats de la reprise. 

         En revanche, le fait de passer de 5 à 2 notes fait que certains critères ont disparu des notes d'ensemble (ex : soumission, qualité des allures, impulsion, ...). Ces critères ayant disparu, les juges ne les intègrent-ils pas directement dans chaque figure ? et dans ce cas, oui, ça creuserait un écart. Ex: un cheval manquant d'impulsion auparavant était principalement pénalisé sur la note d'ensemble. Désormais il peut-être pénalisé potentiellement sur chaque figure."

Impressionnantes les notes de Boyd Exell ! 34,13 soit 78,7%

 

         Retour gagnant à la compétition de Mark Weusthof (Ned) à 52,31 pts tandis que Jérome Voutaz (Sui) n'est que l'ombre de lui même : 68,50 

         Chez les paires, les français en ont terminé. Eve Cadi Verna 55,24 se positionne derrière François Dutilloy 55,17 . Il seront les meilleurs tricolores avec Franck Grimonprez et Maxime Maricourt. Les autres français sont loin.  Martin Hölle domine la catégorie avec son 38,19 en dressage.  

         Benjamin Aillaud 42,58 ça c'est très bien !   Mais que ce passe t il chez les Teams qui déçoivent encore ? Quels éléments de langage,  et "french excuses" va-t-on encore nous servir ? 

            Marathon:  Marion Vignaud et First Quality remportent le marathon de Kronenberg. Une victoire significative devant la horde hollandaise.  Certes les écarts ne sont pas importants jusqu'à la 7 ème place de Rudolf Pestman, mais si l'objectif était aussi de marquer les esprits c'est fait. Voilà qui est de bonne augure pour la suite de la saison et le Championnat en 2020. First Quality avance à grand pas.   

         Chez les teams le grand Weusthof n'a rien perdu de ses qualités de marathonien. Il talonne Boyd Exell le vainqueur de l'épreuve. Les gros bras sont au rendez vous: Bram et Isjbrand Chardon, Koos de Ronde. Chester Weber est distancé mais moins que les français.  Benjamin Aillaud à 20 points de la tête (!)  conserve néanmoins une place dans le top ten provisoire du concours (7 eme).  Maigre consolation. Sébastien Vincent n'est pas dans la liste des résultats, abandon sans doute.

            .... et maniabilité: pendant ce temps les attelages en paire ont découvert la maniabilité. Curieuse maniabilité qui se termine avec un seul sans faute ( Stan van Eisk - Ned) sur 42 parcours, et dont l'amplitude de 60 points interroge tout de même. Le chef de piste Alexander Flocke (Ger) a eu la main lourde ! C'est tout à l'honneur des meilleurs, ils sont 7 meneurs sous les 10 points, le premier français Frédéric Bousquet totalise 10,40 pts. Martin Hölle (Hun) le leader du dressage, qui n'est pas un novice en la matière, en fait lui aussi les frais: 15,90 pts

         Une situation qui complique la stratégie de ceux qui pouvaient projeter de faire un marathon "sage" pour ménager des chevaux "en devenir". Ils risquent fort de sombrer dans le classement final. 

            En conclusion : Marion Vignaud et First Quality sont prêts. Un excellent podium pour une première tentative à ce niveau. Saskia Siebers remporte le concours, elle n'a pas failli. Attention pour l'avenir à Eline Houterman et son cheval Ayco, un KWPN que l'on n'avait pas revu depuis l'année dernière. Eline Houterman fait une remontée exceptionnelle après le dressage (59,76) grâce à une bon marathon et une excellente maniabilité.

         Chez les paires Franck Grimonprez réalise un excellent marathon avec une seconde place . Les français en paire sont au rendez vous attendu, il reste tout de même du chemin à faire d'ici Drebkau. Martin Hölle survole cette catégorie malgré une maniabilité en demie teinte. Franck Grimonprez (7 ème) est satisfait de son concours, François Dutilloy (10 ème), Frédéric Bousquet (11ème) fait une belle remontée au classement. Eve Verna (16) et Maxime Maricourt (19) ont le dressage installé, le reste va suivre.

         Franck: " l’équipe a été parfaite. Nous grandissons et dans une super ambiance. Les chevaux demandent encore des réglages et nous serons au rendez vous. Content de chatouiller le Champion du Monde à 1 seconde sur le total de points du marathon ... le reste, est à  travailler plus encore avec Micha, le Staff et l’équipe.

La mania était d'un style que l’on ne travaille pas : longue avec beaucoup d’enchaînements de variation de vitesse, pas technique."

         Justement à propos de cette maniabilité et des scores sur cette catégorie comme celle de la catégorie 1 cheval, un lecteur a réagi à mon commentaire précédent:

         Commentaire du lecteur:  " on peut faire le même commentaire  sur la maniabilité  d' Évreux. Aujourd'hui sur les maniabilités, le temps est très court et cela nous impose d'aller vite et de prendre les portes au plus court. Aujourd'hui c est une véritable  3eme épreuve . Et tant mieux pour notre sport."

         Ce a quoi je réponds:  " L'importance de la maniabilité ne m'a pas échappé, elles sont plus difficiles depuis quelques années et elles ont de l'importance sur le résultat final. Concernant Kronenberg j'ai en effet le sentiment (peut être à tord), que l'on a passé un échelon supplémentaire. Deux hypothèses,  peut être y a t il eu aussi à Kronenberg des meneurs " trop tendres pour un CAI 3* ?  ... mais tout de même je vois de noms qui ne nous ont pas habitués à de tels scores.. je conclue à une mania très difficile ... Question y a t il une volonté de durcir encore les maniabilités depuis l’année passée ? "

         Curieusement les teams n'ont pas eu à souffrir de la maniabilité sur laquelle on enregistre pas moins de 10 sans faute et 3 classements pour pénalités de temps. Preuve s'il en est que d'une maniabilité à l'autre le chef de piste n'a pas eu la même philosophie ou la même réponse.

         Satisfaction pour les français qui réalisent tous le sans faute. Benjamin Aillaud conserve sa 7 ème place. Coudry 12 ème, Horde 4 ème.

Résultats

©   JCG

 


  Commentaires