Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 29/04/2019 08:42:17
Rubrique : Reportages, lu 1230 fois. Un commentaire
Partager

SELESTAT CAI 2*, une première réussie (2 ème édition)


 

               

              SELESTAT CAI 2*

 

           

Après Neewiller au haras de la Née,  il y a maintenant quelques années de cela, voici donc le retour d'un concours international en Alsace, et cela ne doit pas nous laisser indifférent. Sélestat présente un atout majeur, le concours est  idéalement placé près du centre de gravité de l'attelage européen, constitué par les Pays Bas et l'Allemagne. Nous allons y découvrir sur place l'organisation d'une organisation forte de l'expérience de plusieurs années en concours national.

Souhaitons à Sélestat de grandir, et de devenir rapidement sur le calendrier, une date attendue par les meneurs de toute l'Europe.   

Pour une première, Sélestat présente 65 attelages venant de 8 nations: Aut, Fra Ger, Lux, Ned, Sui, Swe, Usa.Visite vétérinaire des 200 chevaux  mercredi 15 h, elle sera suivie d'un pot d'accueil.    

Les français font honneur à Sélestat pour cette première édition. Citons Pierre Jung, Anne Violaine Brisou, Jean Michel Olive, Carine Poentis pour les plus titrés. Une bonne initiative, le concours est ouvert aux childrens, sont inscrites Julia Jung et Perlanne Fassel. Des "pointures étrangères sont également à Sélestat: Marco Freund (Ger), Claude Malget (Lux), J.Jacques Lemmer, Steffen Brauchle (Ger), Yannick Scherrer (Sui), Lea Schmidlin (Sui), Théo Bopp etc ...:

Mercredi: viste vétérinaire perturbée par la météo. Alors que les chevaux français se présentaient devant le jury, une pluie de grêle avec grand vent, s'est abattue sur le site du Grubfeld. Tout le monde est vite retourné aux écuries... une heure plus tard, la météo plus clémente, permettait aux concurrents de revenir sur la piste de présentation. Quelques minutes plus tard les conditions redevenant intenables, le jury a décidé non sans raison de supprimer la visite vétérinaire. Aucun cheval ou poney n'avait été refusé avant cette annulation.

 

Visite vétérinaire sous des conditions impossibles

 

 Perlane Fasselle va concourir en catégorie Children * , voici ce qu'elle m'a dit : " j'ai 12 ans, c'est mon premier concours international. Je mène un poney il s'appelle Elite. Cette année je vais aller à Rosières, je vais me qualifier pour les Championnats de France, je fais (!) aussi Seebach et Neewiller, et dans 2 ans mon objectif c'est d'aller aux Championnat d'Europe. Mon coach c'est Monsieur Cazas"

            Parlons du paddock : c’est sous forme de plusieurs zones par nations géographiquement voisines, que sont rassemblés les attelages des concurrents : NED+BEL+LUX, GER+SUI, FRA et les autres nations, SWE+USA. Des vestiaires du complex sportif de Gumbfeld  offrent toutes les commodités, sanitaires, douches, et différentes salles de réunion. 

Aujourd’hui jeudi, première journée de dressage sous un soleil retrouvé. Chez les poneys en solo, victoire de Fabian Ganshirt (Ger), mais je suis comme le juge en R Daniel Wurgler, j’ai préféré la reprise de la suissesse Doris Schmid, le poney de l’allemand m’a paru très souvent en résistance sur la main. Vous jugerez par vous-même sur les vidéos.

            Chez les chevaux, d’une manière générale, mais il y a toujours des exceptions ou de moment plus justes,  j’ai observé un manque de rondeur, d’incurvation, et beaucoup de transitions descendantes loin des canons de la vérité. Mais ce n’est que mon avis, et vous jugerez là aussi sur les vidéos.

            Entre deux passages, j’ai visité les obstacles. Ils sont magnifiquement décorés. Pour la partie technique, faisons confiance à Bruno Kempf. « Toute l’Alsace s’est mise au travail pour construire ce marathon et les meneurs alsaciens, nationaux et internationaux ont été formidables  me confie Marie Ange Risch, l’une des chevilles ouvrière du concours. » Joachim Frey le speaker rajoute : «  c’est toute une région, la ville de Sélestat qui soutiennent ce concours, avec bien entendu l’aide de tous les sponsors. »

 

 

Le mot du Président de l’Association Attelage Centre Alsace, Jean Claude Mériot.

            « C’est beaucoup de préparation avec la ville de Sélestat. J’attends le bilan du concours pour voir si nous renouvelons l’opération l’année prochaine ou dans deux ans. Nous avons eu cette année beaucoup de sponsors, vont-ils continuer tout est là. Nous devons faire nos preuves avec les étrangers, il y a eu des problèmes d’inondation avec les orages, des problèmes électriques. Tout a été promptement résolu. Il faudra que des travaux soient réalisés pour palier à ces défaillances. On verra le moral des concurrents ce soir au Diner des Nations ! » 

Vendredi  2ème journée de dressage: La pluie ! Matinée épouventable, les meneurs font avec. Quelques dressages intéressants ce matin. A  chevaux j'ai loupé à la vidéo Bétina Wagner qui selon l'entourage a fait une belle reprise. Pierre Jung 15 points de pénalités pour 2 erreurs de parcours. C'est dur d'être à la fois concurrent et organisateur.

A 2 chevaux les juges sont unanimes pour placer en tête Carine Poentis.  On grimpe vite sur les 60 pts dans cette catégorie. A vrai dire je ne suis pas étonné, j'ai vu des reprises très hétérogènes, avec de bons mouvements gachés par de grosses fautes le mouvement suivant. 

  Marathon: j’ai vu, j’ai entendu…

Les traverses des obstacles incrustées dans les poteaux pour éviter les blessures, l’affichage électronique sur tous les obstacles, le renversement à l’obstacle 4 d’Etienne Louesse (Bel), la porte à l’envers de Carine Poentis dans l’obstacle 1, Caren Charasse Frette qui a un menage très propre, et le poney qui faiblit sur les derniers obstacles : « le poney manque de condition me dit son coach Jean Michel Olive ». Les étrangers en poney solo qui m’ont semblé très rapides, La suissesse Cyrine Falk qui mène avec des guides roses probablement en Zilco : « c’est pour le fun »  me dit-elle avec son blouson décoré de rose et ses nattes bouclées elles aussi de rubans rose, tout comme son casque évidemment. « Les guides de couleur ne sont pas une nouveauté »  me dit Jean François Trangosi, Philippe Gratepanche lorsqu’il menait à 4 poneys avait l’habitude d’avoir des guides de couleurs différentes entre les volées et les timoniers.

Enfin Jean Michel Olive a justifié son statut de meilleur marathonien du dernier Championnat, avec une figure de style dans l'obstacle 2 qui aurait pu lui être fatale.

 

Les spectateurs en attente de Jean Michel Olive sur l'obst 7

 

Finalement avec la maniabilité,

            Carine Poentis (46,11 pts au dressage), laisse échapper une victoire facile sur le marathon, à  la porte A du premier obstacle . Ce n'est pas fondamentalement grave, mais cela nous permet de découvrir le suisse Christof König seulement noté à 62,33 pts en dressage qui fait une belle remontée grâce à un bon marathon et une bonne maniabilité. Dans le même ordre des chose Birgit Kohlweiss  62,33 également au dressage vient talonner Carine au classement général.

            Jean Michel Olive a fait la rentrée que l'on attendait dans une catégorie sans grande concurrence pour lui. Anne Violaine Brisou poursuit sagement la construction d'Aronica, et n'avait aucune prétention de victoire sur ce concours.

            Steffen Brauchle (Ger) et Yannick Scherrer (Sui) affirment leurs prétentions pour le Championnat du Monde à venir. 

Bureau des Calculs V.Cabanne et M. Kriegisch

Concours réussi

         Malgré des conditions météo difficiles les organisateurs ont su faire face à tous les impondérables inhérents à ce genre de manifestation. Il y avait grand monde à la " soirée choucroute " de samedi  et à la remise des prix du marathon, ponctuée à la mode allemande comme il se doit, avec les galopades des lauréats entre les tables. Les retours des étrangers sont bons, la première de Selestat sur la scène internationale est une réussite. Parlons aussi de celui qui a été le speaker du concours durant tout le week end, Johachim Frey. On ne dira jamais assez l'importance de ce poste, Johachim a été présent et pertinent, il dispose d'un véritable  talent d'orateur et son bilinguisme a du donner aux meneurs allemands et suisses le sentiment d'être un peu à la maison. Reste l'avenir, qui dépendra en grande partie du bilan financier du week end me disait le Président Jean Claude Mériot.  

L'organisation  a aussi trouvé  ses leaders avec notamment Marie Ange Rish et la connaissance du milieu international de Pierre Jung a été primordiale dans la réussite du concours. Il a un rôle très important à jouer pour l'avenir, mais ce n'est que mon avis.  

Jean Claude Mériot, Johachim Frey, Pierre Jung, Marie Ange Risch

 

©  JCG attelage.org


  Commentaires
-Bravo à cette équipe et ses compétences cumulées!!! par Cmacrez (06/05/2019 13:49:23)
L'article de notre ami Jean Claude me donne l'occasion de féliciter, au nom de la commission attelage du CRE Grand Est, la qualité de préparation, de communication, d'organisation et de réactivité dont a fait preuve l'équipe de Centre Alsace Attelage. Quel dommage que les dieux de la météo n'aient pas accepté de sponsoriser ce concours... mais c'est là aussi le risque de notre discipline d'extérieur.
Au delà de l'association et de ses élus, c'est aussi toute l'Alsace de l'attelage sportif qui s'est mise au service de ce concours tant sur les 6 journées de préparation du site que sur le concours en lui même; voilà un bel exemple de solidarité sportive !
Une belle équipe d'organisation s'est donc montée et a travaillé de concert pour réussir cet événement qui est d'ors et déjà un succès sportif. Au risque d'oublier du monde je tenais à nominativement saluer l'engagement de quelques'uns du noyau dur, présents depuis le lancement du projet il y a 1 an: Le président Mériot bien entendu; Marie Ange Risch qui derrière sa discrétion aura donné des journées pleines à la réussite de cet événement, Pierre Jung qui aura usé de son réseau pour les problématiques techniques comme financières, Bruno Kempf pour sa précision métronomique et sa rigueur habituelle; Camille Fischer et Melinda Antoni pour le secrétariat et toutes les taches de l'ombre; "j'oublie" bien trop de monde il est vrai tant l'engagement des uns et des autres fut impressionnant.
Souhaitons donc que le bilan financier de cette manifestation soit le meilleur possible grâce à la qualité du travail des bénévoles et au soutien des sponsors tels que la Ville de Sélestat, Tryba, le Conseil Régional du Grand Est, le Comité Régional d'Equitation du Grand Est et bien d'autres pour offrir de nombreuses années encore ce beau spectacle.
Un dernier mot sur un sujet que n'a pas évoqué JC Grognet dans son article, sur la fidélité des organisateurs:
- Aux concurrents amateurs: Au delà du CAI, les organisateurs avaient laissé 20 places aux amateurs qui leur font confiance de longue date maintenant lors des concours organisés au Grubfeld, ce fut pour ces concurrents une très belle expérience que de partager ce concours avec les inters.
- Au jurys: cette idée de CAI s'est lancée sur un coin de table lors du concours Amateur de 2018 avec notamment Malo Miossec, Jean François Trangosi et Bruno Kempf; merci d'avoir donc fait appel à ces mêmes compétences pour le CAI.
Le CRE Grand Est espère soutenir longtemps encore des manifestations de cette qualité.