Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 31/07/2019 08:02:09
Rubrique : Informations générales, lu 393 fois. 3 commentaires
Partager

L'intelligence artificielle au secours des juges


 

Le jugement  et la notation  grâce à l'intelligence artificielle lors d'épreuves sportives est en passe de faire sont entrée lors des prochains JO au Japon. La Fédération Internationale de Gymnatique soutien le projet. "Pas question de supprimer les juges, mais l'IA peut les amener à des jugements plus objectifs" , selon le concepteur Fujitsu. 

 


  Commentaires
-un avis par JeanClaudeGrognet (31/07/2019 08:24:40)
La réserve de Nadia Comaneci ne tient pas. Normalement les algorithmes sont enrichis en permanence avec les compétitions . Une mise à jour permanente donc. Et vous qu'en pensez vous ?
-un autre par Larghetto (31/07/2019 09:48:43)
La réserve de Nadia Comaneci me semble légitime, au moins pour la première athlète à tenter une nouvelle façon d'exécuter une figure, ce que l'IA n'aura pas eu en mémoire... D'autre part, quid de l'aspect esthetique , émotionnel, d'un cheval qui exécute un mouvement sans doute moins ample, mais tellement gracieux ?
-hum... par JeanClaudeGrognet (31/07/2019 12:18:02)
Si un jour l'équitation se trouve concernée, le Dressage sera en première ligne. Pour le Dressage les figures sont parfaitement définies, ainsi que le jugement et la notation. C'est également le cas en patinage, et pourtant il y a des différences "humaines" . L'IA en soutien peut être l'observateur émotionnellement totalement indépendant. Personnellement je suis très intéressé par l'expérience qui va en être fait aux J.O . Peut être l'utilisation de l'IA apportera t elle également un soutien pédagogique aux élèves juges. En fait quoi ... il faut voir à l'usage si l'IA devenir un "juge référent " en évolution permanente avec l'évolution des disciplines.