Article proposé par ARAP, paru le 19/11/2019 08:45:31
Rubrique : Informations générales, lu 459 fois. Un commentaire
Partager

CHRISTIAN ROCCHIA nous a quitté


 

 

                   

 

          Christian Rocchia, président fondateur de l’Association Régionale d’Attelage de Picardie nous a quitté le 17 octobre dernier en Bretagne, là où il avait pris sa retraite il y a de nombreuses années.

          Elève de Roger Debut de Roseville, maitre de manège bien connu  dans l’après-guerre à Neuilly sur Seine, Christian arrive dans le compiégnois pour les week ends car résidant à Vieux Moulin. Ayant son cheval au club du village dirigé par Roger Lesaunier il participe au développement du tourisme équestre. Au sein de ce club il réunit quelques amateurs d’attelage pour atteler le dimanche matin. Puis en 1979 en relation avec Jean Soyer, président de la ligue des sports équestres, il fait venir Auguste Dubey à, l’époque directeur technique national pour l’attelage au sein de la fédération, pour un stage au cercle hippique de Compiègne.

          Auguste Dubey découvre la forêt de Compiègne, le haras national et l’hippodrome, tout ce qu’il faut pour organiser un beau concours. Il en découlera le premier concours d’attelage de l’ère moderne à Compiègne les 12 et 13 juillet 1980. Devant le succès de ce concours et pour en assurer la continuité tout en étant conforme aux statuts de l’association Française d’attelage qui à l’époque régit l’attelage, il crée l’Association Régionale d’Attelage de Picardie. Elu président de l’association lors de sa constitution et entouré de nombreux bénévoles il assure la promotion et le développement de la discipline avec en particulier le développement du concours de Compiègne qui devient rapidement international.

          Lors de l’assemblée générale du 9 novembre 1984 Christian Rocchia cède la présidence à Martine Sainte Beuve mais reste très actif comme juge et assistant du chef de piste sur le concours d’attelage international de Compiègne.

          En 1991, victime d’un grave problème de santé il quitte le monde de l’attelage et se retire en Bretagne.

          En 2016 ayant eu connaissance de nos adieux en quelques sorte au haras national de Compiègne, il m’avait téléphoné pour rectifier quelques anomalies diffusées sur internet au sujet de la création de l’ARAP.

          L’attelage Picard lui doit beaucoup.

 

          Jean-François Trangosi

de g à d , Guy Charvériat, Robert Coutable, Monique Trangosi, Christian Rocchia


  Commentaires
-Un visionnaire par JeanClaudeGrognet (19/11/2019 13:01:06)
Toujours dévoué pour partager sa passion de l'attelage, Christian Rocchia a été un grand serviteur de la discipline. Sincères condoléances à Monique son épouse et à toute sa famille.