Article proposé par Invité, paru le 05/12/2019 08:31:39
Rubrique : Vétérinaire-Santé, lu 480 fois. Un commentaire
Partager

L’automne, la saison phare de la vermifugation


 

 

 

           L’automne, la saison phare de la vermifugation

 

          L'automne est un peu une saison particulière en terme de gestion du parasitisme, et il faut à mon avis administrer un équest pramox, y compris en cas de coprologie négative pour différentes raisons:

          - A l'approche de l'hiver, saison à priori plus "calme" au niveau parasitisme, il est intéressant de se débarrasser des stades larvaires les plus précoces. La copro ne donne qu'une idée des populations adultes, et il faut plusieurs copros de suite pour être sûr du statut parasitaire larvaire.

          - Les oeufs de gasterophiles qui sont sur les jambes des chevaux au printemps et en été (points jaunes collés aux poils), ne se voient pas évidemment sur la copro. Etant donné le caractère saisonnier de ce parasitisme, il est intéressant de se débarrasser des gastérophiles adultes présents dans l'estomac, sachant qu'ils ne reviendront pas avant au moins 9 mois.

          - le statut parasitaire des ténias est irrégulièrement visible à la copro. Vermifuger une fois par an avec un duo ou un pramox permet de traiter ce problème.

          - L'équest pramox a une particularité "écologique" intéressante, sa molécule est inactivée à la lumière du jour. Ainsi, contrairement à l'ivermectine de l'eqvalan et générique, il n'y a pas de pollution environnementale. Si on ne doit en faire qu'un, avec des analyses négatives tout au long de l’année, autant utiliser celui-ci.

          - Il n'y a que très peu de résistances des parasites à l'equest pramox, donc c'est l'occasion de se débarrasser d'éventuels populations résistantes.

ML


  Commentaires
-en résumé pour le Dr ML par JeanClaudeGrognet (05/12/2019 16:42:33)
Une seule copro négative ne permet pas d'exclure l'existence du parasitisme larvaire, la présent de tenias, d'oxyures, de gasterophile, ou d'ascaris. Deux copros négatives avec 3 ou 4 mois d'intervalle permet de confirmer qu'il n'y avait pas de larves enkystees lors du premier test. 3 copros négatives hiver, printemps, été, équest pramox à l'automne permettent d'être sûr qu'il n'y a pas de parasitisme et d'assurer une gestion raisonnée du problème. En cas de milieu à faible pression parasitaire, box ou pré sain (contrôlé grâce aux copros et à la connaissance du statut parasitaire des chevaux qui l'occupent) la copro d'hiver est facultative