Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 16/09/2020 12:34:12
Rubrique : Interviews, lu 691 fois. Un commentaire
Partager

MARION VIGNAUD et CHABLIS pour un millésime exceptionnel.


 

 

                     

                    Les organisateurs du concours de Chablis et Marion Vignaud sur la dernière ligne droite…

                    Marion Vignaud dans ses écuries au moment de mon appel peaufine les derniers préparatifs: « aujourd'hui nous comptabilisons 97 concurrents et 16 nations. Le concours va se dérouler à huis clos, donc sans public. Chaque meneur aura autour de lui un nombre de personnes limitées, soit quatre pour un cheval, cinq pour deux chevaux, et six pour les quatre poneys.

                    Notre stratégie est aussi de limiter les contacts en favorisant la communication avec l'application What's App, maintenant que nous avons du réseau à Chablis ! Nous communiquerons ainsi avec les concurrents et le jury. Évidemment nous n'aurons pas cette année le traditionnel pot d'accueil et vins d'honneurs offerts par nos partenaires. On n'a encore trouvé aucune solution pour déguster du vin avec un masque ! Toutefois les viticulteurs vont se mettre à disposition pour des dégustations aux camions. La traditionnelle soirée des nations sera aussi absente cette année.

                    Le port du masque est rendu obligatoire sauf pour les personnes sur les voitures, et lors des épreuves.

                    Plusieurs hypothèses peuvent expliquer le grand succès de cette édition 2020. D'abord le peu de concours cette année, notre cœur de cible les attelages à un cheval et le championnat du monde qui va avoir lieu cette année. C'est une catégorie de Chablis met en avant, parce que c'est ma catégorie, parce que cette catégorie est rarement mise en avant et à l'honneur sur les concours. Les obstacles du marathon au nombre de sept seront orientés pour les attelages à un cheval, de même que la maniabilité. Trois membres du jury   de Chablis seront au championnat du monde, c'est donc ici une excellente préparation pour les attelages. On communiquera les résultats très rapidement ».

                    a.o: prête pour Pau j'imagine ?

                    Marion Vignaud : « je me suis concentrée sur First, il est prêt, il n'y a jamais eu de coupure dans sa préparation ».

                    a.o: une grosse présence étrangère à Pau à prévoir. Le titre sera-t-il féminin ?

                    Marion Vignaud : « vu la saison il est vraiment très difficile de faire des pronostics. Il n'y a pas eu de rendez-vous, chacun travaille chez soi. On n'a pas vu les Polonais sortir, les pays de l'Est on ne les a pas vus, les hollandais on ne sait pas vraiment … »

                    ao: la famille Lauterbach (Ger) semble  forte, l'estonienne Roosileht Pille-Riin s'est montrée aux avant-postes...

                    Marion Vignaud : « il y a aussi un très jeune allemand dont j'ai oublié le nom qui avait fait les championnats d'Europe  qui fait de très bon dressage, et puis Saskia Siebers qui n'a fait aucun concours cette année, Laure Philippot... Il y a aujourd'hui de très bons attelages partout. On en saura un peu plus après Chablis sur le nombre de concurrents par nation. »

 

          © interview/JCG


  Commentaires
-erreur par JeanClaudeGrognet (17/09/2020 08:25:51)
de ma part dans la transcription: c'est Laure que l'on n'a pas vue cette année et non pas Saskia qui était au Pin