Article proposé par ARAP, paru le 24/11/2020 10:50:46
Rubrique : Informations générales, lu 1097 fois. Un commentaire
Partager

Décès d'ANDRE BOGAERD


 

André Bogaerd, août 1988 Hardelot

 

          C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris ce jour le décès brutal d’André Bogaerd, ancien meneur international.

          Agriculteur à Cysoing André Bogaerd a tout naturellement fait naitre et élevé de nombreux chevaux en particulier dans la race anglo-arabe qu’il chérissait tant. Fondateur du club hippique de Cysoing c’est tout naturellement qu’il s’est lancé dans la compétition d’attelage lorsque celle-ci s’est développée en particulier avec l’association lilloise d’attelage créée et présidée à l’époque par Félix Sauvage.

           A la fin des années quatre vingt il quitte son Nord natal pour la région de Rambouillet pour s’occuper de l’élevage de pur-sang arabe de Frankie Mulliez. C’est avec un attelage en paire de pur-sang arabe qu’il participera à la coupe Alpes et Danube de Cluny en aout 1990. C’est en attelage à quatre qu’il participera à de nombreux concours internationaux et à plusieurs championnats de France.

          De retour à Cysoing il se verra confié par Hubert Topart, président du sud book des traits du nord et par le haras national de Compiègne deux étalons, Cimade et Albatros qu’il présentera dans de nombreux concours d’attelage. Plusieurs fois champion de France avec cette paire de Traits du Nord il participera également à plusieurs éditons de la Route du Poisson.

          A cette époque-là il confiera sa paire de juments anglo-arabe à sa fille Valérie. En 2004 à l’issue du championnat de France de Sully sur Loire Valérie arrêtera la compétition. En 2014 lors du concours de Genech nous aurons le plaisir de revoir André en fervent supporter de Valérie au guide d’un attelage de deux poneys propriété d’un de leur ami.

          C’est une figure attachante de l’attelage et un véritable homme de cheval qui nous a quitté et qui a retrouvé là-haut tous nos amis d’attelage disparus.

          A son épouse, à ses enfants Valérie et Hervé nous adressons nos affectueuses pensées dans ce moment douloureux.   

 

          Ribecourt le 23 novembre 2020                                 Jean-François Trangosi


  Commentaires
-Un passionné et plus encore par JeanClaudeGrognet (24/11/2020 08:59:47)
Je me souviens de lui comme celui d'un homme passionné, ses yeux brillaient quand il me racontait sa jeunesse et le travail des cultures avec les chevaux. Il me les citait tous, avec leur caractère, leurs habitudes, leurs qualités et leurs manies. Un homme de cheval, humble et riche d'histoires.
Affectueuses pensées à Valérie que j'ai côtoyée sur les concours et à toute sa famille.