Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 05/02/2021 17:11:00
Rubrique : Interviews, lu 1004 fois. Pas de commentaires
Partager

Portraits: ALICE TRANGOSI et YVES LANCIEN passions croisées...


 

                                                   Alice TRANGOSI et Yves LANCIEN...

                                                                                     ... acteurs multifonctions de la discipline

          Elle : conseillère commerciale dans une banque et Présidente de l'Association Régionale d'Attelages de Picardie (ARAP). L'attelage n'a pas de secret pour Alice, la famille a toujours baigné dedans.

Les débuts à l'attelage avec le cheval de son père, Spartacus TF médaille de bronze à Hardelot en 1992. A sa gauche sa sœur  Marie Céline

 

 

 

Modestes débuts à l'attelage, mais c'est avec un fier destrier que Messire Lancien de Ribécourt enlève la damoiselle Alice, princesse Trangosi de par ses origines.

 

Lui : ses premières leçons d'équitation se font à l'âge de 18 ans, avec sa première paie. Jeune retraité, voilà un an qu'il a cessé toute activité professionnelle. Élu municipal à Ribécourt, il participe aux commissions Sport, Appel d'offres, et Travaux. Il sont tous 2 bénévoles sur la Route du Poisson.

          Alice et Yves  se sont rencontrés pour la première fois en 2011. C'est en tenue de chevalier qu'Yves a demandé la main de la damoiselle de son cœur !

          L'attelage et la compétition sportive

          Yves Lancien: « dans les débuts des années 2000, une affiche sur la boulangerie de mon village en Champagne à Les Riceys, annonçant le championnat de France d'attelage à Chablis a retenu mon attention. J'ai fait le voyage... Cavalier depuis mes 17 ans, passionné de 4x4, j'ai eu le coup de foudre à Chablis, trouvant dans l'attelage une discipline couvrant mes deux passions.

          J'ai fait mes débuts à l'attelage avec une jument comtoise puis avec un trait ardennais. C'est à cette époque que Christophe Nicolas meneur international à quatre poneys a mis un terme à la compétition. C'est sur le BonCoin qu'il avait mis en vente ses poneys, je suis descendu dans l'Oise et je lui ai acheté 2 poneys haflingers , dont  Gamin Aimé avec qui j'ai fait mes premières compétitions c'était en 2004. Mes coachs à l'époque s'appelaient Renaud Vinck et Michael Sellier. »

 

 

Chablis 2005: Gamin Aimé, Yves et Florence la coéquipière qui est aujourd'hui propriétaire du poney à la retraite 

          Une longue période va suivre à la retraite du poney avec un engouement marqué pour la race Franche Montagne. Yves découvre sur des publicités l'élevage Weaber de Nuvilly en Suisse. Conseillé par Michaël Sellier et Marion Vignaud, le groupe rend visite au haras pour essayer des chevaux. Yves achète quelques jours plus tard Hilda, avec qui il fera  les compétitions avec les chevaux de sang de 2010 à 2012.

          Le Team Hilda se constitue, il participe à la réussite de l'équipage: de g à d Yves Lancien, Monique Trangosi, Jean-François Trangosi, Amélie Boitelle la groom qui peut remplacer Alice, Valérie Bouyge une cavalière professionnelle qui prépare les jeunes chevaux, son ami Vincent Debrouwer et Mr et Mme Target.

          En 2015 tout le matériel, camion, harnais, voitures est volé, mais le couple s'en relève et retourne à la compétition...

Maniabilité combinée à Ponpoint chez Muriel et Véronique Mercier           Hilda au Bois de Lihus en 2018              Ponpoint, retour sur le carré de dressage après le vol du matériel

 

          Yves décide de changer Hilda de catégorie, et participe désormais aux épreuves de chevaux de trait.  Yves explique son choix : « j'ai fait plusieurs années de compétition avec Hilda chez les chevaux de sang. Hilda de par sa morphologie et ses origines était de type plus « trait que sport », et elle manquait de performance sur le marathon. Aussi ai-je décidé de la faire participer aux épreuves de chevaux de trait à partir de 2017. Mais les éleveurs suisses de Franches Montagnes font évoluer la race vers un type très sport. On va voir apparaître bientôt une nouvelle génération qui pourrait bien bousculer la hiérarchie actuelle...

 

Victoire à Genech 2018

          Les principales réussites seront la finale des jeunes chevaux troisième année où Hilda à 6 ans termine en tête, « numéro un du top 100 de l'année 2011 toutes races confondues », une deuxième place au championnat de France des chevaux de trait de Meslay du Maine en 2018.

          YL: « Avec Isabelle et Joël Target le coach. Joël travaille le cheval et le meneur ! il est le fils de l'adjudant chef Target qui menait à quatre chevaux au Haras de Compiègne.

L'adjudant Chef Target

"Je travaille régulièrement avec Joël Target et avec Valérie Bouyge une cavalière professionnelle "

          YL: « Cette année là, en 2018,  les meneurs picards ont été particulièrement performants. Sur la photo suivante de gauche à droite Jean-François Trangosi accompagne Alice, Anne-Marie Lateur,  Yves Monsieur Fournier Champion de France, Guillaume Goudailler médaille de bronze un cheval de trait.

 

Une année plus tard au Meslay du maine Yves remporte le dressage ...

 

          Alice, cheville ouvrière de l'attelage en Picardie

          Présidente de l'ARAP elle a succédé à François Evrard il y a maintenant six ans elle est membre du Comité Départemental d'Equitation de l'Oise qui gère le calendrier de toutes les compétitions équestres, l'organisation des stages, la valorisation de l'équitation, et dans cette période de COVID, les aides aux établissements équestres. Le Cercle d'Attelage Compiègnois (CAC) est présidé par Jean-François Trangosi, Alice participe bien entendu à diverses activités...

          Les relations avec la Mairie, avec les politiques, Alice fait les démarches avec Jean-François.

          Alice Trangosi : « l'ARAP et une vieille association picarde qui compte aujourd'hui 120 licenciés. Nous organisons beaucoup de concours, jusqu'à neuf concours certaines années. Il y a aussi les stages d'hiver avec Michaël Sellier ou Renaud Vinck par exemple. ... Nous Tout cela se gère entre nos propres compétitions, la Tradition que nous affectionnons avec Yves, et mes activités professionnelles.

          Financièrement on monte beaucoup de dossiers, nous avons aussi quelques sponsors comme Patrick Wattebled et Ifor William, Equip Horse, le Crédit Agricole de Picardie, la Région des Hauts de France, le Département de l'Oise  mais c'est très compliqué car il y a beaucoup d'activités équestres sur Compiègne.

          Il y a des projets de réfection du Grand Parc et d'une nouvelle carrière face aux tribunes, mais aujourd'hui les projets sont retardés. Nous avons d'excellentes relations avec la nouvelle équipe qui gère le Grand Parc. Il y a une mission qui est confiée à tous, il faut faire revenir les Compiégnois, et le public. Ce dernier est certainement saturé d'épreuves hippiques sur notre région, mais nous avons tous probablement délaissés la communication et la publicité sur nos manifestations. Vous en n'avons eu la preuve cet été avec la publicité qui a été faite par la mairie sur la finale Jeune Chevaux.

          Alors que nous étions en confinement nous avons eu une recrudescence du public durant les épreuves. Nous avons toujours l'espoir de renouer avec un concours international à Compiègne. Les étrangers nous attendent, nous serions très heureux de les accueillir. Nous avons le savoir-faire et c'est plutôt moins compliqué d'organiser une ou deux épreuves internationales qu'un concours national avec 8 catégories. La différence c'est le budget, l'équipe nous l'avons.

          Nous venons aussi en soutien des concours en Haut de France comme Heilly chez Monsieur Lenglet, Lambres les Douai, Breteuil, le Bois de Lihus... Nous assurons le lien entre la fédération et ces concours et nous apportons le matériel et notre savoir-faire dans l'organisation. Je crois que les organisateurs apprécient l'aide de l'ARAP et notre rigueur. Jean-François est juge, nous sommes nous-mêmes participants et organisateurs. Tous ces facettes  sont un plus pour les aides que nous pouvons apporter.

          Nous sommes également un soutien pour tous les nouveaux techniciens de l'attelage, juges, chef de piste, bureau des calculs. Nous les intégrons sur nos concours. Le point le plus important et sur lequel nous insistons auprès de tous les candidats, c'est l'apprentissage du règlement. Sans une parfaite connaissance du règlement on ne peut pas prétendre à une efficacité quelconque. Il faut recruter de nouveaux bénévoles, de nouveaux techniciens, les former, sans eux il n'y a pas de concours ! Nous essayons d'être très attentifs à nos bénévoles. Pitié pour les organisateurs et d'une manière générale, concurrents ne tirez pas trop sur les pianistes, nous sommes tous des bénévoles !

 

          Alice et Yves au pays de la Tradition

 

 

Alice : « le concours de Cuts et la Tradition je connais depuis les débuts. Dès les premiers concours nous avons aidé Antoinette et Christian de Langlade. Nous y allons tous les ans en compétiteur ou en spectateur. C'est un endroit magnifique, un cadre idéal pour l'attelage de Tradition. On n'y trouve autre chose qu'il n'y a pas dans la compétition sportive. Sortir un bel attelage, une belle voiture de beaux harnais au milieu de compétiteur internationaux très experts est enthousiasmant. Ainsi, nous avons fait la connaissance d'un équipage belge qui nous a beaucoup conseillé sur beaucoup de détails.

En 2015, nous avons souhaité mettre à l'honneur Marion Lotte alors directrice du  Haras de Compiègne qui faisait beaucoup pour la discipline en lui mettant à disposition de notre attelage. Il faut savoir que la participation au concours de Cuts ne se fait que sur invitation. Marion a donc connu le bonheur de faire le tour d'honneur de Cuts et la remise des prix avec les applaudissements des spectateurs. »

Sur la photo de gauche, Yves un verre de champagne à la main, déguste un moment de bonheur au milieu d'un cadre somptueux et de magnifiques attelages lors du traditionnel dîner de Cuts « qu'il faut vivre au moins une fois dans sa vie ». C'est Muriel Mercier qui lui a offert ce magnifique gilet.

Yves : « Jean-François Trangosi et Alice ont participé au tout premier concours de Cuts, avec le cheval (Spartacus) et le poney. Il est important pour moi de présenter les attelages impeccables. Je voudrais rendre hommage à Michel Leroy un collectionneur de voitures anciennes, qui nous fait confiance et qui nous prête ses voitures qui sont d'une grande valeur. »

    

CIAT CUTS 2018 . Hilda avec un magnifique GIG de 1840 propriété de Monsieur Michel Leroy

2019 CIAT de CUTS à COMPIEGNE avec un spider phaéton  franco américain de 1880 propriété de Michel Leroy

« 2018 Table de l'Empereur au Château de Compiègne avec un spider moderne - Comme on le voit Alice mène également Hilda.  La Table de l'Empereur était organisée par les Musées de France autour d'un pique-nique. Une rencontre avec Alain Bahuchet (AFA) et Francis Tailledet et Yves Dauger que nous regrettons tous aujourd'hui pour présenter les attelages. » 

 

"Sur les pas d'Eugénie à Compiègne. Milord Mühlbacher de 1880, ayant appartenu à Georges Jeager de Seebach un ami aujourd'hui décédé. Le Milord est aujourd'hui propriété de la famille Trangosi"   

" Charette anglaise confiée par le Haras de Compiègne 2017"

                    Sport et avenir

                    C'est au Haras de Jasman à Saignelégier en Suisse qu'est trouvé la relève. C'est Chips un autre Franche Montagnes. Pour Yves « c'est un cheval qui conviendra aussi bien à Alice pour atteler, à Jean-François pour monter ou à moi pour les compétitions. »

Chips et son père Calypso du Padoc sous la selle

          Alice : « Chips est très proche de l'homme. J'ai un gros feeling avec lui. C'est un amour de cheval. J' ai fait les Epreuves PRATIC  à  la finale Jeunes Chevaux de Compiègne avec mon neveu Edouard 13 ans notre cavalière professionnelle Valérie Bouyge car il y a une épreuve sous la selle. Je suis très fière d'avoir remporté l'épreuve.  

          ndlr : les Epreuves PRATIC (polyvalence, respect, aptitude, tempérament, intelligence et comportement) sont de nouvelles épreuves proposées par la SHF. Elles s'adressent à tous les équidés jusqu'à l'âge de six ans. L'objectif de ces des épreuves, et de labelliser des chevaux destinés aux loisirs ou à la compétition, en privilégiant le bon caractère et l'utilisation facile de l'équidé. Trois épreuves au choix sont proposées aux concurrents, une présentation en main, une présentation simple sous la selle, et enfin une présentation sous la selle ou à l'attelage.  

Alice, Valérie Bouygue et Chips vainqueur de l'Epreuve PRATIC de Compiègne

          Yves a fait les Formations1 en 2020 pour les débuts de Chips. Comme nous le montre ces photos, le jeune cheval est serein et déjà dans une bonne attitude pour aborder sa carrière sportive.

 

  

Chips à la finale Jeunes Chevaux 2020

 

                                                  D'une passion à l'autre...  

 

Des plaisirs du passé à la modernité

 

©  JCG/attelage.org

 

 

 

          Les activités d'Alice et d'Yves ne s'arrêtent pas à l'attelage. Depuis cinq ans le couple a découvert le plaisir de la trompe de chasse. Ils s'y entraînent toutes les semaines aux Trompes de Brétigny.

          Yves: « la trompe de chasse demande un entraînement régulier. C'est un instrument très difficile, il y a pas de partition, tout se fait à l'oreille, il faut beaucoup de rigueur, il faut connaître par cœur tout ce que l'on sonne. »

La moto est une autre passion.

« Dans ma vie j'ai toujours eu des motos alors, pour ma retraite, et pour occuper nos rares moments de libre, j'ai fait l'acquisition d'une Yamaha XV750 de 1985 que l'on sort de temps en temps.

          Evidemment les nombreuses activités de l'attelage sur le Compiègnois, dont toute la famille Trangosi est maître d'oeuvre avec ses nombreux bénévoles, de même que les succès sportifs  ne vont pas sans quelques retours de la presse locale. Le Sport et la Tradition se cotoyent et se renforcent, et c'est bien ainsi.

          " Le plus loin vous pourrez regarder dans le passé et le plus loin vous verrez dans l'avenir."  Georges Santayana

 

 

 

 

 

         

 

 

 


  Commentaires