Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 19/02/2021 16:00:30
Rubrique : Actualités, lu 234 fois. Un commentaire
Partager

Elections FFE, le 2ème débat en résumé


 

Pour  un licencié de base comme moi, les réponses et arguments passent souvent au-dessus de mes connaissances du milieu équestre et des clubs plus précisément. La grande question qui taraude les candidats est avant tout économique, comme pour n’importe quelle entreprise commerciale : comment attirer plus de consommateurs pour faire vivre le centre équestre, et comment pomper les faveurs et les subsides de l’état et des collectivités… le cavalier est un accessoire, le meneur n’en parlons même pas, il a généralement ses propres installations. La  fédération est au 3 ème rang  en nombre de licenciés, mais les centres équestres sont ils riches? 

Soit ! Les élections ne concernent avant tout que les professionnels de l’équitation, enseignants et gérants des centres équestres. Encore faudrait-il être clair sur le fond et la forme et le fond d’une politique. Monsieur Jacob Legros est loin d’y parvenir, étant comme lors du premier débat hésitant, flou distillant des phrases souvent creuses.

Serge Lecomte lui se comporte comme tout politicien mettant en jeu son renouvellement de mandat : satisfaction du travail accompli, balayant toutes questions et réponses sur le thème « ça je connais, on a déjà fait, ou les adversaires ne connaissent pas les dossiers etc… »

Débat surréaliste concernant la TVA y a qu’à peser sur Bruxelles et l’Europe, organiser pour ça des manifestations, et bloquer les autoroutes ou les périphériques …

Concernant la suppression des diplômes équestres, avec force et hauteur de ton, J.Legros et S.Lecomte les premiers à s’exprimer sur le sujet s’insurgent contre le projet…Anne de Sainte Marie calme le jeu rappelant, ce que les autres candidats ont oublié : cette idée a été émise par la Grande Bretagne, mais faut-il le rappeler le rappeler le Brexit est passé par là… la question est résolue.

Comme pour le premier débat mes faveurs reviennent à Anne de Sainte Marie dont les idées sont présentées clairement, avec des exemples concrets, et surtout ce qui est indispensable à mes yeux des idées novatrices dans beaucoup de domaines, s’appuyant souvent sur des recettes venant d’autres fédérations sportives.  

Mais ce n’est que mon avis.

Prochain débat hautement intéressant le 23 février: la politique sportive de la prochaine fédération. Apprêtez-vous à une belle séance d’autosatisfaction et de belles promesses.  N'est ce pas les champions qui sont les meilleurs moteurs d'une discipline?         

Faites-vous votre idée en visionnant les premiers débats:

1 er débat

2ème débat

 © JCG

      


  Commentaires
-élections .... par Invité (19/02/2021 15:59:15)
Il y a à mon avis un domaine sur lequel on insiste pas assez c'est le fait que toutes les structures équestres délivrant moins de 20 licences n'ont plus le droit de vote. Cela a été voté avec la complicité des présidents de CRE qui ont été très discrets et qui n'en n'ont pas parlé à ce moment la. Par ailleurs les clubs votent en fonction du nombre de licences mais par groupes et non par nombre de licences précis. Enfin tout le monde ne peut pas se présenter car il faut des dirigeants, des sportifs de haut niveau, des docteurs. Cela devient tellement compliqué que Serge Lecomte a promis que s'il était élu il allait modifier les conditions d'éligibilité pour se présenter aux élections des CDE et des CRE car il va y avoir un manque de candidats, les volontaires ne répondant pas aux critères actuels.
JF Trangosi