Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 25/10/2021 08:29:12
Rubrique : Culture générale, lu 541 fois. 6 commentaires
Partager

Le Quiz du dimanche de JCG (et les réponses): les écuyers


 
 
Un quizz facile !
 
Un célèbre écuyer a qualifié un autre écuyer célèbre de "fossoyeur de l'équitation française"
 
 
Quels étaient ces 2 écuyers, et sur quoi portaient essentiellement leurs divergences? 
 
 
REPONSES
 
 
 
 
    
 
Gustav Steinbrecht et François Baucher
 

Gustav STEINBRECHT 1808-1885

          Théoricien et praticien allemand de l'art équestre, il s'est opposé à François BAUCHER, le qualifiant de  "fossoyeur de l'équitation française" . Après 30 années de vie de dressage des chevaux, il écrit 2 livres , Systèm der Reitkunst et le Gymnasium des Pferdes qui fait encore référence aujourd'hui.

          Son dernier ouvrage a été traduit en français par  le Commandant Edouard Dupont, ce qui avait été encouragé par le Général Decarpentry.

          Steinbrecht est considéré comme le concepteur de l'Equitation allemande, il rejoint les préceptes du Général Lhotte: "en avant et droit".

          Steinbrecht préconise de travailler les chevaux les 2 rênes étant égales, et cherche la rectitude avec l'épanouissement de la force de l'arrière main. Le travail du jeune cheval est fait de séances de trot dans une demie épaule en dedans (épaule devant), contre épaule en dedans, et des transitions dans le trot, une bonne activité est primordiale. La fixité de la main est importante, la descente de main est proscrite, la rêne d'ouverture inexistante, la nuque doit se ployer sous l'effet de l'impulsion.

   (Extraits "Les maîtres de l'œuvre équestre André Monteillet")

          Steinbrecht critique les exercices à l'arrêt préconisés par la nouvelle école française et notamment François Baucher, considérant que le mouvement, qui part de l'arrière-main du cheval, est la qualité caractéristique du cheval. Gustav Steinbrecht est considéré comme l'un des maîtres du dressage contemporain. Son conseil de monter le cheval "en avant et en ligne droite" est l'un des principes de base du dressage allemand. 

          Le traité de Steinbrecht est considéré comme un des plus représentatifs de l'école allemande de dressage. En dépit de nombreux clichés et de quelques dérives dans l'approche physique coercitive du cheval, il prouve que le fondement incontestable de l'équitation allemande s'appuie sur une sagacité profonde et un total respect de l'animal (Wikipédia).

 

  Commentaires
-Att par Capri (24/10/2021 10:48:03)
Henriquet de Boucher.
-Non par JeanClaudeGrognet (24/10/2021 10:50:52)
Ce n'est pas la bonne réponse
-Att par Capri (24/10/2021 10:55:00)
Baucher et non Boucher.
-non par JeanClaudeGrognet (24/10/2021 11:49:37)
j'avais compris la faute d'orthographe -;))
-Indice par JeanClaudeGrognet (24/10/2021 14:23:27)
Une période qui a opposé Equitation Française et Équitation Allemande.
-Pour un quizz facile, il ne l'était pas ! par JeanClaudeGrognet (25/10/2021 08:24:26)
Réponse trouvée hors antenne par Harden: Steinbrecht /Baucher
Explications dans le texte.