Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 17/05/2022 07:15:55
Rubrique : Reportages, lu 320 fois. Pas de commentaires
Partager

WINDSOR, un retour ''couci couça''


 

 

 

          Après 2 années d'absence, le CAI de Windsor reprend ses droits, enfin presque ... L'absence du Prince Philippe, grand soutien de l'attelage marquerait il l'édition 2022 ? Seule la catégorie des 4 chevaux est représentée, et à minima avec seulement 15 partants. Il y avait dans les années passées,  généralement entre 25 et 30 meneurs à se disputer les honneurs de la remise des prix avec la reine Elisabeth II.

          Faut il y voir aussi un effet Brexit ? Les conditions pour les continentaux d'accéder au prestigieux concours sont décuplées. Les 14.000 € de dotation à répartir sur les 3 tests n'ont donc pas convaincu de possibles prétendants au concours. 

          Pas d'attelage français ici cette année, la DTN préfère envoyer ceux qui postulent pour une place en Equipe de France pour le Championnat du Monde de la catégorie qui va se dérouler à Pratoni, sur les journées "test" qui auront lieu sur le terrain du futur Championnat. C'est un choix stratégique judicieux, une reconnaissance qui est la  bienvenue.

          Retour de Chester Weber (USA) face à Boyd Exell (Aus) et  aux meilleurs attelages européens.   Bram Chardon (Ned) sans doute le meilleur challenger aujourd'hui du meneur australien est absent, mais ce dernier ne doit pas baisser sa garde, l'écart  avec la concurrence se resserre... Le classement par équipe se limite à un bras de fer entre la Hollande et la Belgique...enfin ce n'est que mon avis !

          Le '' timing'' est traditionnel: jeudi visite vétérinaire, vendredi dressage, samedi marathon, dimanche maniabilité.

          Dressage:  Boyd Exell prend ses distances dès le premier jour sur ses concurrents.

          Un score remarquable pour le meneur australien avec 32,79pts, soit 79,5% (8 de moyenne par figure) , avec l'unanimité des juges à 96% de cohérence. Victoire indiscutable sur ses poursuivants, on se prendrait même à faire la moue avec des notes  de 41  pour Isjband Chardon, et 45 pour Mareike Harm. Le retour de Chester Weber est plutôt réussi à 46,85 pts. Ce sont les seuls meneurs sous les 50. Mickaël Brauchle et Koos de Ronde avec 59 pts  déçoivent.

          Marathon: un record de pénalités sur ce marathon ! Au jeu des erreurs c'est Daniel Naprous (GBR)  qui réalise le top score avec 36 points.  Isjbrand Chardon n'est pas en reste avec 24 points dont une erreur de parcours. Exell Boyd engrange 10 points de pénalités un score inhabituel pour lui. Koos de Ronde 6 points.

          Le meilleur du marathon est l'allemand Michaël Brauchle devant Chester Weber. Le meneur des USA doit être satisfait même si le tableau final est en trompe l'œil, les 5 premiers ne sont dans un écart que de 5 points. Boyd Exell fait un très bon début de marathon pour lâcher prise sur les 2 derniers obstacles. Au classement général il conserve une large avance sur Chester Weber qui remonte à la seconde place. Glenn Geerts 3 ème du marathon rejoint le podium du classement provisoire.

          Par équipe l'Allemagne passe devant la Hollande grâce aux bonnes prestations de Michaël Brauchle et de Mareike Harm et c'est la Belgique prend la tête du concours. Huit points à reprendre pour le team hollandais c'est réalisable, tout dépend encore une fois de la sélectivité du parcours de maniabilité.

          La Reine Elisabeth II  est apparue à Windsor comme chaque année. C'est toujours un grand plaisir que de voir et revoir les animations du Royal Windsor Horse Show, la diversité des épreuves, des chevaux et les tenues de tous, cavaliers, juges, "so british" ! On ne le dira jamais assez, le cheval c'est aussi le plaisir de l'oeil pour les spectateurs, on l'a un peu oublié... enfin ce n'est que mon avis ! 

          

          Maniabilité : Joeren Houterman le chef de piste a eu la main lourde ! Michaël Brauchle  et Glenn Geerts sont les seuls à terminer le parcours sans faute sur la piste, mais avec une poignée de points tout de même pour temps dépassé. La  bataille pour la victoire d’équipe a été rude entre la Belgique et l’Allemagne. Cette dernière cède finalement la place d’honneur pour moins d’un point.

          La finale aura été somptueuse, les meneurs de ces 2 nations affichant tour à tour de bons scores au tableau d’affichage.  Citons pour l’honneur Mareike Harm et Dries Degrieck.

           Boyd Exell est parvenu à se glisser tout de même à la 4 ème place de cette maniabilité, il remporte sans surprise le concours, prenant définitivement le dessus sur Chester Weber qui était à la seconde place du classement provisoire. Le meneur des USA a fait pour son retour sur le continent européen un bon Windsor. Les meneurs hollandais sont parmi les résultats décevants du week end. Disons plutôt que l’on a assisté à une contre-performance de l’équipe.

          Mon pronostic de résultat par équipe n’a donc pas été pertinent. Les meneurs allemands et belges ont haussé leur niveau de jeu. C’est mieux ainsi pour la suite de la saison. Valkenswaard dans un mois se présente comme un grand rendez-vous.

          © JCG/attelage.org


  Commentaires