Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 06/02/2023 09:07:31
Rubrique : Reportages, lu 454 fois. Pas de commentaires
Partager

CAI-W BORDEAUX, BOYD EXELL comme dans du beurre !


 

     CAI - W BORDEAUX, la finale

 

          Bien malin qui peut prévoir avec certitude celui qui sera le vainqueur de la Coupe du Monde FEI 2022-2023.

          Bien sûr Boyd Exell est dans toutes les têtes, il a outrageusement dominé ses étapes de qualification pour la finale. Bram Chardon a fait de même de son côté !  Les 2 meneurs se sont rencontrés sans enjeu à Leipzig, tous les 2 étant qualifiés.  Avantage au meneur australien qui a remporté cette dernière étape avant la finale, mais...

          Tout va se jouer sur les détails, sur un simple détail peut être, tant ces 2 prétendants sont capables d'un exploit, d'un éclair génial dans une prise de risque maximum. Le spectateur averti peut être blasé de ce genre d'épreuve. Trop de parcours "rudimentaires" pour ne pas dire" médiocres", trop de victoires à sens unique ont affaibli l'intérêt d'une épreuve qui, si elle n'est pas sublimée par une immense qualité technique des figurants devient vite lassante. Cette finale est cependant intéressante, justement de part les qualités des belligérants, et puis une finale reste une finale ...

          Boyd Exell dispose d'une équipe aussi talentueuse que lui même et ses chevaux. Dans les pages de gloires qu'il écrit, rien ne serait possible sans Emma Olsson et Hugh Scott Barett, rodés au fil du temps aux désirs, aux pensées même du meneur. Quant aux chevaux et à leurs dressage n'en parlons pas, c'est du caviar de les regarder. Une question que je ne me lasse pas de lancer, (excusez les répétitions!) mais enfin  " comment prépare t il  ses chevaux et les compétitions ? "

          De l'autre côté du ring, Bram Chardon, titulaire du titre 2021-2022  et âgé de 20 ans de moins que le meneur australien. Ca ne suffit pas pour dominer, mais cela s'ajoute à un talent très précoce. Il faut dire que le jeune homme est "bien né", sa cuillère d'argent à lui c'est la famille Chardon, des meneurs de talent de père en fils depuis 3 générations. Bram  Chardon est le fer de lance international de la nouvelle génération de la catégorie, il a eu très tôt dans les mains un attelage de 4 poneys et l'enseignement qui va bien avec. On ne devient pas un champion par hasard !

          L'attelage hollandais règne sur la discipline depuis des décennies. Avec le jeune Bram, il y a aussi le père, Isjbrand et Koos de Ronde. Deux meneurs à ne pas sous estimer,  un exploit de l'un ou de l'autre peut toujours surprendre, et on trouvera toujours des raisons d'expliquer l'exploit résultant de l'expérience d'une longue et brillante carrière.

          Jérome Voutaz a toujours la sympathie du public, c'est un peu David contre Goliath avec son attelage de Franche Montagnes.  Le meneur suisse améliore d'année en année ses performances. Avec l'autre jeune meneur du circuit Dries  Degrieck 27 ans, ils sont les derniers qualifiés.

          Wild card Benjamin Aillaud 

1 ère manche samedi 23h30 

          Samedi 1 er tour

          Contrairement à l'habitude, il ne fallait pas se contenter de tester des options dans ce premier tour, en effet la moitié des différences comptent pour le résultat final. Boyd Exell a donc du s'assurer de faire la course en tête dès le premier soir. 

          Il n'y a pas non plus un gouffre entre lui et Bram Chardon, moins d'une balle. Le suspens reste entier.

Finale dimanche 16h45 retransmission sur ClipMyHorse

          Dimanche la finale en 2 tours

          Victoire incontestable de Boyd Exell !

          Vitesse et surtout précision ont donné l'avantage au meneur australien, il a été le seul à boucler les 2 tours sans afficher le moindre point de  pénalité.

          Au premier tour, Koos de Ronde affiche le premier chrono, il sera battu par Jérome Voutaz, et Dries Degrieck ne parvient pas à faire mieux que le meneur suisse.

          Les choses sérieuse pour le second tour commence avec Isjbrand Chardon qui "explose"  le chronomètre de J. Voutaz. Le voilà sélectionné pour la finale.

          Bram Chardon va vite, très vite mais 4 points sont ajoutés à son temps. Boyd Exell sans faute prend donc la première place du classement.

          Bis repetita au second tour, une vitesse justement calculée pour Boyd Exell qui gère la prise de risque. C'est le 10ème titre pour lui. La tête et les jambes en plus d'une technique irréprochable, c'est simple, non ? 

          © JCG/attelage.org

photo FEI

         


  Commentaires