Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 19/02/2023 08:27:54
Rubrique : Organisation des Sports Equestres, lu 1040 fois. 6 commentaires
Partager

L'ATTELAGE...débridé !


 

 

photo les Crins de Gaïa                                                                                   photo Dauphiné Libéré

          Un lecteur d'attelage.org m'interpelle sur les propos du juge allemand Reiner Wannenwetsch, avec à l'évidence, une approbation manifeste  des constats de l'auteur  sur l'évolution de la discipline de l'attelage... et les dérives auxquelles elle conduit.

          Il est factuel que la plupart des races ont disparu des concours, que l'uniformité des quadrupèdes de la discipline a gagné les écuries et les paddocks. C'est regrettable en effet, pour la conservation des races, et pour le spectacle.

          " A la poubelle les chronomètres"  me dit mon interlocuteur , des propos qui se faisant sont à rebours des principes du sport et de la sélection que celui-ci génère.

          D'abord interloqué, percuté par la rhétorique de l'instant, tous ces propos obligent à réflexion !

          Me vient alors à l'esprit une autre forme de compétition pour les purs amateurs du sport d'attelage, qui, finalement ne va pas sans rappeler les débuts de la discipline.

          Appelons pompeusement cette discipline à destination des purs amateurs, Concours Classique d'Attelage (CAC)... dont le contenu pourrait s'imaginer à peu près comme cela dans son esprit:

          Dressage

          * Carrière à dimension réduite avec ou sans lice, mais avec les lettres. Reprise simple, durée 4/5 mn max  (pas et trot), comportant cercles, serpentine, arrêts, reculer.

          * L'objectif est de répondre  aux 3 premières étapes de l'Echelle de progression du dressage: 1- Correction des allures, 2 - Souplesse et Décontraction, 3 - Qualité du contact.

          * Pas d'exigence sur l'attitude du cheval (tête/encolure), et sur l'impulsion, à la condition qu'elles soient satisfaisantes (équivalent note 6),  notation sur la précision des figures, les transitions, l'harmonie de l'attelage et de l'équipage.

          * 1 seul juge

          * Possibilité de transporter un passager en plus du coéquipier.

          Marathon

          * Un routier de longueur à discrétion de l'organisateur, un temps imposé maxi sur la base d'une vitesse minimum de 13 km/h (?)

          * Des obstacles si possible  vallonnés  et naturels, nombre à la discrétion de l'organisateur, pas de chronomètre mais temps imposé dans l'obstacle (12-13 km/h ?) Pénalités au delà de ce temps imposé. Chronométrage manuel suffisant. Possibilité d'embarquer un passager.

          On le voit, il s'agit de retrouver "l'esprit" de l'attelage utilisé pour aller d'un point A à un point B.

          Maniabilité

          * Temps mini imposé sur la base de 12-13 km/h ? L'objectif est de juger la précision de l'attelage sans inciter à la vitesse. Nombre de portes ou de combinaisons à la discrétion de l'organisateur, des portes à écartement réduit peuvent être proposées en nombre.

          Classement général

          En addition des 3 tests. Evidemment beaucoup d'attelages ne seraient pas départagés à l'arrivée. Quelle importance ? Toutes les races, tous les chevaux même les plus modestes pourraient trouver place dans ces CAC. L'organisation de tels concours serait notablement plus facile, moins contraignant et moins onéreux. Les organisateurs disposeraient d'un avant programme modulable en fonction de leurs contraintes de terrain, bénévoles, financières etc . Les meneurs des chevaux de trait y trouveraient aussi peut être leur intérêt, les meneurs débutants ou proches de l'attelage de loisir également.

          Alors , pouce en bas ou pouce en haut ?

          " C'est bien mais c'est utopique " dit mon correspondant, peu optimiste sur un engagement à attendre quel qu'il soit, de la population des meneurs. Il a raison.

          Qu'importe !

          On a pourtant débuté les compétitions à peu près de cette façon, avant que sous les pressions allemandes et néerlandaises, toujours plus de vitesse et toujours plus de technique nous amène là où nous en sommes, au profit de l'élevage néerlandais... avec pour conséquences  la disparition de nombreuses races de chevaux des concours et l'évasion des meneurs rebutés par des exigences de plus en plus grandes.

          Faut savoir ce que l'on veut.

          Deux circuits pour deux populations n'ayant pas les mêmes aspirations est ce déraisonnable ?

          Il ya donc bien des raisons pour s'intéresser aux propos de Monsieur  Reiner Wannenwetsch, il est utile d'en parler. Merci cher lecteur.

          Mais ce n'est que mon avis.

        © JCG/attelage.org

 

 


  Commentaires
-Pouce levé ! par Attelgest (20/02/2023 09:05:01)
Pourquoi pas!! Pour essayer d'attirer de nouveaux meneurs plus ou moins jeunes sur les concours.
Après c'est vrai c'est régresser mais quand on voit le niveau infliger par la FFE sur les reprises de dressage avec du tendance vers le rassembler en club élite et une reprise en amateur a réalisé sur une bonne partie en rassemblé !!!!! Avec des chevaux qui ne sont pas fait morphologiquement pour ou des chevaux pas assez préparé, car pour la plus part les meneurs qui ne sont pas professionnels de l'attelage font ça pour le plaisir.
Des concours avec des engagements avec boxes obligatoires de plus en plus chères !
Une ambiance générale/convivialité en concours qui n'existe plus!!!
L'attelage en compétition 2 ou3 tests en France va disparaitre très vite si rien n'est fait au niveau de la FFE!!!
Enfin comme dit si bien une personne : " ce n'est que mon avis !!"
-oui par JeanClaudeGrognet (20/02/2023 14:07:47)
Merci pour votre commentaire auquel j'adhère bien évidemment. Malheureusement ceux qui ont plongé l'attelage dans un fatras réglementaire sans cohérence ne se remettrons pas en question, pas plus qu'ils ne rassembleront un jour meneurs, juges et organisateurs !
-complement de reponse par Chiva84 (21/02/2023 07:58:14)
Et spectateurS!
Le jour ou le public se passionnera pour l'attelage sportif c'est que tout ces problèmes auront été résolu !
-C'est pas faux par JeanClaudeGrognet (21/02/2023 08:26:54)
Nous avons perdu le public des curieux, c'est un fait. Il y a plus de public aujourd'hui sur les concours de Tradition que sur les concours sportifs.
-Bien d'accord Attelgest ! par JUJU (21/02/2023 11:10:54)
C'est sans doute pourquoi, peu soucieux de se pourrir la vie, il y a bien davantage de meneurs qui se font plaisir et n'embêtent pas leurs chevaux, en pratiquant la balade... et qui ne sont pas tous de mauvais meneurs, loin de là !
-Pour compléter par JeanClaudeGrognet (21/02/2023 11:31:32)
Nous avions publié en 2006 un article d'Achenbach intitulé Pleasure Driving made in USA
Malheureusement cet article a disparu d'a.o, je crois qu'il traitait du problème.
Quelqu'un aurait il cet article ? Jacky peut être ?