Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 22/11/2023 08:06:45
Rubrique : Culture générale, lu 430 fois. Pas de commentaires
Partager

Le fer à cheval à la conquête du monde


 

                     

         

          Vous connaissez certainement Pierre Enoff et son militantisme pour la cause des Pieds nus, ses propos sont courants dans le monde de l'équitation.     

         

          Avant de vous inviter à visionner une vidéo diffusée par National Geographic,  sur les conséquences de l'invention du fer à cheval, je vous fais part d'une petite anecdote.

         

          Une de mes amies, toujours adolescente malgré la quarantaine, a toujours été très sensible aux diverses influences qui font appel à l'émotion et plus particulièrement aux émotions facilement cultivables dans le monde animal et celui du cheval. Ayant cédée à la mode de l'époque des "Pieds nus", elle a rendu son cheval indisponible pour de nombreux mois.

 

          Personnellement j'ai toujours été très dubitatif quant à cette mode, tout en convenant que dans certaines circonstances, et selon la nature des sols, le cheval peut effectivement évoluer pieds nus:  les courses de trot qui évolue sur du mâchefer, pour des raisons de sécurité le cheval que l'on met au pré avec des congénères est déferré des postérieurs, beaucoup de jeunes chevaux de Dressage qui évoluent sur des sols non abrasifs (surtout pour des raisons économiques)  etc.

 

          Abonné à de nombreuses lectures dont je ne partage pas forcément les idées, j'ai reçu récemment une lecture de Pierre Enoff à laquelle je n'ai pu m'empêcher de laisser un commentaire, il s'agit de "La Cinématique Equine, l'histoire se renouvelle" .

 

          Dans son article, Pierre Enoff  fait état des nouvelles techniques cinématographiques avec des ralentis à plus de 100 images secondes. Elles apportent " la preuve que le trot comme le galop sont des allures à quatre temps de mise en appuis successifs ». L'auteur fustige du fait de cette information, que les enseignants, la Fédération, l'IFCE diffusent toujours sur ce que nous avons appris, et qui est toujours enseigné aux cavaliers et aux meneurs,  le galop est une allure à 3 temps, le trot est une allure sautée à deux temps, le pas est une allure à quatre temps.

 

          J'ai fait un  commentaire à cet article, il se voulait apaisant: c'est une information factuelle, mais sans retombée pratique. Pierre Enoff y a cordialement répondu et vous pourrez lire sa réponse. L'histoire ne s'arrête pas là, comme je suis d'une nature plutôt têtue dans la rhétorique, dans un second commentaire je précisais à Pierre Enoff, que pour le cavalier il est plus important de savoir si son cheval galope sur le bon pied, si son cheval est en équilibre quelle que soit l'allure, si son cheval est dans l'impulsion répondant aux besoins de l'instant, bref toutes choses faites de sensations plus importantes, que de savoir si sous la loupe d'une cinématique à 100 images secondes le cheval est dans une succession de quatre appuis ! Mon deuxième commentaire n'a pas été publié. Aurais je touché le centre de la cible ?

         

          Je me fais un plaisir de publier cette photo, le cheval est au trot, aucun membre ne touche le sol.

 

 

 

Wesley mené par Tony Ecalle

 

 

          Je vous invite donc à visionner cette courte vidéo de National Géographic. Les propos ne sont pas nouveaux,  ne jetons pas par dessus bord, l'épaule, ou la tête ce que des années ou des siècles ont prouvé:  intérêt et utilité.

          Ce n'est que mon avis !

          Comment l'invention du fer à cheval a transformé l'Empire romain

          " Ce simple bout de métal, à travers son impact dans le transport, la guerre ou encore la communication, a contribué à façonner le monde tel que nous le connaissons aujourd'hui. Images tirées du documentaire "Origines : l'histoire de l'humanité".

          ©JCG/ attelage.org

 

 


  Commentaires