Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 12/03/2008 08:06:56
Rubrique : Les perles, lu 5691 fois. 13 commentaires
Partager

Permis de conduire ''attelage'' ! ?


 

Que ce cache –t-il derrière cet article du Télégramme.com ?

De simples propos d’un journaliste peu au fait de la discipline de l’attelage et de ses examens ou bien la  dérive d’un Centre Equestre utilisant des arguments de vente ?

JCG

 

 

 

 

Saint-Tugdual. Permis de conduire

Conduire un attelage sur route nécessite un « permis ». Les compétences des conducteurs sont validées après une vingtaine de séances de formation. À Saint-Tugdual (56), samedi, cinq conducteurs ont décroché le sésame. Trois d’entre eux ont obtenu le galop 4 (capacité de mener un attelage en toute sécurité sur tous chemins et avec une aide), les deux autres, le galop 5 (compétence du galop 4 plus la capacité de conduire en ville, de maîtriser le galop, de savoir reculer et faire un demi-tour). (Photo Corinne Rousseaux)

 

 

 

 

 

 


  Commentaires
-double lecture par JACKY (12/03/2008 09:38:44)
Avant tout il convient de remarquer que le mot permis est entre guillements.
Ensuite, je pense que le centre equestre a -sans doute par l'invitation d'un journaliste à la journée de passage des galops ou par l'envoi d'un communiqué de presse des resultats (Corinne Rousseaux est-elle journaliste ou membre du club, mon cher Sherlock ?)- tenté de se faire un coup de pub. Ceci etant je ne trouve pas cela si mal (Il va sans doute y avoir discussion pour savoir si "vingt seances de formation" -collectives ou individuelles ?- suffisent pour decrocher un galop 4 ou 5) et même bien au contraire car cet article a l'avantage de démontrer (par la citation des pré-requis) que mener un attelage ne se fait pas au pied levé mais necessite un apprentissage serieux qu'il est bon de voir valider par des examens.
Cordialement
-Normal par (12/03/2008 09:55:28)
Businesse toujours businesse, heureusement que la transmission ne se fait pas que de cette façon. Le texte de cette journaliste reflète exactement le discours des formateurs type "FFE". C'est normal la FFE est la propriétée des professionnels de la filière équine. Donc à nous de nous organiser autrement .
-pas sûr ... par JeanClaudeGrognet (12/03/2008 11:50:24)
non , la journaliste a bien écrit " nécessite un permis " .
C'est sans doute ce qu'on lui a dit et que l'on dit aux élèves consommateurs. S'il est bien très fortement conseillé d'apprendre à mener correctement , il n'est pas pour autant obligatoire de passer des galops attelage ...
-Ouf par (12/03/2008 12:03:11)
Merci
Les meneurs de loisirs, les randonneurs, ceux qui connaissent les vrais dangers de l'attelage, qui apprennent avec des vieux meneurs d'expériences, que je rencontre sur les chemins de France dans les nombreuses associations d'Equiliberté, sont rassurés . Dans presque tous les stages objets de notre petite enquête, le mot "permis" est le maitre mot.!
-oui, par JACKY (12/03/2008 17:49:18)
Je pressentais bien que ce sujet allait developper un débat et c'est interessant.
JCG: "il est fortement conseillé d'apprendre à mener correctement, il n'est pas obligatoire de passer des galops" écrivez-vous: 100% en accord avec vous.
Mais alors, comment s'évaluer et "connaitre" quelqu'un sans une telle "échelle" ? En existe-t-il une autre ?.
Par ailleurs, comment -hors mecenat- pourraient vivre les structures d'attelage sans "eleves consommateurs".
Un eleve est quelqu'un qui a priori manifeste une forte propension a apprendre et a progresser. C'est donc plutot noble., non ? Si en plus il est "consommateur" (mot horrible ?) cela veut dire qu'en plus il paye et permet donc la survie et/ou le developpement de l'attelage à tous niveaux: enseignants, materiel, voitures, equidés etc etc.
Claudesaumur (bravo pour le petit coup de pub Equiliberté !): apprendre "avec un vieux meneur d'experience est certainement une tres bonne source de savoir. je ne suis pas certain cependant que s'il n'est pas diplomé (BESS ou BPJEPS) cela fasse l'unanimité parmi certains intervenants sur de forum... il faut donc choisir... to be or not to be ;-))). Pour ce qui est de ce maitre mot "permis", a quelle enquete faite vous allusion ? Ce serit bien d'en avoir les données.
Cordialement
-Et voilà par (12/03/2008 18:42:37)
Moi j'assume très bien ma retraite, donc je n'ai rien à vendre. Je suis un bénévole qui souhaite donner aux autres ce que l'on m'a offert. Equiliberté ne vend rien, donc n'intervient jamais sur A.O. Ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
A très bientôt en Yvelines .
-faux débat par JeanClaudeGrognet (12/03/2008 19:00:33)
Les galops attelage sont avant tout les clefs d'entrée à la compétition. Je me trompe ou servent ils à autre chose ?
Pour ceux qui n'ont pas ces objectifs de compétition, c'est une question personnelle que de souhaiter passer des galops d'attelage.
Faut il un "permis" pour faire du vélo sur un chemin ou une route? mais je suppose aussi que le fédération de cyclisme a aussi ses propres examens pour passer à la compétition...
Vous connaissez mes positions sur l'enseignement de l'attelage. La garantie de qualité d'une formation est de passer par des Ecoles d'Equitation pourvues d'enseignants diplomés ayant reçus une formation pour cela. Il serait par ailleurs bien intéressant que les "bénévoles de l'enseignement" se mettent au service de ces Ecoles. Ce serait bien plus efficace.
-ce qui me gène par Jimbo2 (12/03/2008 20:24:19)
ce qui me gène fortement c'est le terme "nécessite un permis " comme si une loi était passée qui valide cette afirmation pour moi c'est a la limite de la publicité mensongère et de l'escroquerie .disons aux débutants qu'il est fortement conseillé de prendre des cours pour leur sécurité et celle des autres mais ne disons pas que l'attelage nécessite un permis .
-la bonne école .... par KLEM (12/03/2008 19:37:28)
Pas de tension dans les guides , pas de groom , ce ne doit pas être l'examen du permis de conduire ...
-faut pas confondre promenade et compétition!!!! par Jimbo2 (12/03/2008 20:17:13)
une fois de plus on essaie de nous restreindre le dernier espace de liberté qui reste en france
NON NON NON PAS DE PERMIS POUR SE PROMENER AVEC SON PERCHERON SUR LES CHEMINS!
batons nous pour conserver cette liberté .
Ceci étant que l'on conseille a ceux qui ne sachant rien de l'attelage veulent se lancer sur les routes de prendre quelques cours oui bien sur .
mais surtout par pitié qu'il n'y ai pas de permis !!!!!!!
Par contre pour faire une belle reprise de dressage et dérouler un marathon qu'il soit indispensable de prendre des cours chez un enseignant qualifié et qu'il faille passer ses galops oui bien sur .
-suite... par JACKY (12/03/2008 20:32:18)
Jimbo2: OK avec vous et je n'ai jamais proné l'existence d'un permis... sauf bien entendu pour les cochers et pour les activités remunérées avec du public (mais c'est un autre volet dont on pourra discuter...voir SNCP)
KLEM: désolé, ce "detail" (absence de groom), dans mon enthousiasme a lancer le debat, m'a echappé. Vous avez 100% raison. Faute grave y compris en matière de communication !!!
JCG: qu'entendez vous par votre dernière phrase ? N'est-ce pas contradictoire ?
Cordialement
-explication par JeanClaudeGrognet (12/03/2008 20:47:47)
non Jacky pas contradictoire. Si des bénévoles, retraités ou autres ont envie de partager leur passion de l'attelage, ils peuvent se mettre à la disposition des Clubs et des enseignants qui ne refuseront pas un coup de main.
-Super par JACKY (12/03/2008 21:08:43)

Bien OK sur ce qui précéde.
Je trouvais depuis un moment que les "lecteurs" d'a.o s'endormaient un peu !!! (voir le tres faible nombre de commentaires sur les articles et le "forum" au point mort"..ou presque !
Voila qui relance les debats.
Sympa
Cordialement