Article proposé par Arba, paru le 24/07/2012 14:30:43
Rubrique : Culture générale, lu 2618 fois. Pas de commentaires
Partager

Le Cuir à la peau dure


 

LE CUIR RETROUVE

 

   Sac Kelly et Sac à dépêches en «  cuir  retrouvé» par Hermès selliers

 

 

Le MONDE D’HERMES dans son numéro Printemps-Eté 2012, publie un intéressant article, intitulé « Le cuir retrouvé » qui raconte la passionnante  histoire d’un lot de peaux, coulé avec un navire et retrouvé plusieurs siècles

Plus tard.

Voici donc cette édifiante  histoire :

 

Automne 1786 : le Metta Catharina un voilier balte amarré à Saint Petersburg,

Appareille pour Gênes. A son bord, du chanvre et un lot de peaux de veau, plus communément appelées « cuir de Russie », le préféré des Tartares et de Marco Polo, pour sa couleur rouge, son imperméabilité et son odeur qui éloigne les insectes. Le plus beau cuir du monde ! tanné plusieurs mois dans des récipients contenant de l’écorce de saule et de bouleau puis rincé et nourri avec un mélange à base d’huile de bouleau.

Mais dans la Manche, les vents se sont levés et soufflent en tempête. Le 10 Décembre, fuyant le mauvais temps, le navire se réfugie dans le Sound de Plymouth mais y fait naufrage. L’équipage sera sauvé mais la cargaison coulera par le fond.

En 1973 les membres d’un club de plongée archéologique retrouvent les restes de l’épave. Si cette dernière est devenue poussière, les cuirs, imputrescibles  ont résisté aux courants et aux siècles. Pendant trente ans, soutenus par  ‘ l’International Council of Muséums (organisation non gouvernementale crée en 1946 pour la préservation des biens culturels), les plongeurs vont remonter à la surface une grande quantité de ce trésor englouti. Les cuirs arrachés à la vase sont nettoyés et nourris.

En 1994 quelques unes de ces peaux sont achetées par Hermès : elles vont servir à confectionner un sac à dépêches et un Kelly qui seront conservés comme un présent du passé.( voir photo )

                         Comme l’eau, le cuir a une mémoire ! 


  Commentaires