Article proposé par Renata, paru le 25/03/2013 07:47:47
Rubrique : Culture générale, lu 2302 fois. Pas de commentaires
Partager

Un transport historique


 

Meudon, transport du miroir vers la coupole  de l’observatoire

 

La création de l’observatoire de Meudon

En novembre 1869, Jules Janssen, brillant astronome et physicien, envoie à Napoléon III un projet d’observatoire d’astronomie physique situé à Meudon, sur les ruines du Château, en annexe de l'Observatoire de Paris.

Les travaux commencent après-guerre (celle de 70).

     

La construction de la coupole et Janssen en observation en 1896

 

Janssen équipe le nouvel observatoire des instruments les plus modernes et performants de son époque. La lunette, dont l’objectif visuel (transporté sur notre petit chariot à six roulettes) mesure 83cm est équipée d’un objectif photographique de 62cm. Elle reste l’un des plus grands réfracteurs d’Europe. Le télescope de 1m est le premier grand télescope photographique. Il est dans sa conception un instrument qui préfigure les grands télescopes modernes. Les laboratoires de spectroscopies et les instruments solaires donnent à l’observatoire une réputation qui dépasse vite les frontières.

 

Sur   www.imcce.fr :

La Grande Coupole de 18 m, érigée au-dessus du Château partiellement démoli et restauré, et abritant la fameuse Grande Lunette dont l'optique à deux objectifs est l'œuvre des frères Henry de l'Observatoire de Paris (objectifs de 83 et 62 cm d'ouverture et d'environ 16 m de focale). Une plateforme d'observation, solidaire de la coupole et diamétralement opposée à la trappe, roulait verticalement sur deux rails en arc de cercle, permettant les observations dans toutes les positions de la lunette (ce système initial sera modifié dans le temps à plusieurs reprises jusqu'à la mise en place d'un plancher mobile en hauteur). La coupole et la plateforme étaient mues par des moteurs électriques, l'électricité étant produite par une machine à gaz de 8 chevaux, placée dans les Grandes Ecuries, couplée à une dynamo et à une batterie d'accumulateurs. 

 

 

« Lunette astronomique de M. Janssen, membre de l’Institut, directeur de l’Observatoire d’Astronomie Physique à Meudon. (D’après une photographie) » -  Extraits de la revue « Nature » de Gaston Tissandier

 

 

 

Photos solaires fin 19ème et la lunette de nos jours

 

 

Voilà comment notre brave cheval voué aux divers travaux agricoles voit son tombereau attelé à un appendice précieux et comment il participe à la recherche scientifique, vers la quête de l’univers cosmique, à la rencontre des constellations du Centaure, de Pégase, du Cocher, du Petit Cheval ou du Sagittaire, parmi tant d’autres !

 


  Commentaires