Article proposé par Renata, paru le 11/05/2013 13:18:51
Rubrique : Culture générale, lu 7793 fois. 3 commentaires
Partager

Sonora: une histoire qui est tombée à l'eau


 

Sonora, une histoire américaine

 

 

 

William Frank « Doc » Carver, champion de tir au pistolet, se produit partout aux USA, jusqu’en Europe, devant le futur Edouard VII.

Dans les années 80 (du 19ème siècle), il traverse un pont qui se dérobe sous les pieds de son cheval…ils plongent dans la rivière, indemnes.

Une idée germe alors dans la tête de Doc Carver. Il commence à entraîner des chevaux au plongeon.

Avec son fils Al, ils organisent un spectacle, construisant la tour, la rampe d’accès au plongeoir, et la réserve d’eau.

Le show tourne dans toute l’Amérique et devient permanent à Atlantic City, à la « Steel Pier », la jetée d’acier, de 1924 à 1970.

 

 

 

Doc Carver, qui a le sens des affaires, se dit que le spectacle attirerait plus de monde si le plongeur est… une plongeuse.

Par petite annonce, il recrute Sonora Webster.

 

 

 

 

Cela semble incroyable : le cheval grimpe seul ou en main jusqu’à 60 pieds, Sonora l’attend tout en haut, l’enfourche au passage, et ils plongent, parce qu’il le veut bien…

 

 

 

 

 

 

 

 

Incroyable mais vrai :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ZEkPQ6xDWMc

 

 

 

 

 

 

 

Sonora n’est pas la seule à se lancer dans le vide, mais son histoire est un roman. Elle tombe amoureuse du beau Al, et se marient. En 1927, à la mort de Doc, ils reprennent le show. Arnette, la sœur de Sonora plonge aussi (dès ses 15 ans), et d’autres jeunes filles.

 

En 1931, le plongeon avec Red Lips se passe mal et Sonora entre dans l’eau les yeux ouverts, ils ressortent de l’eau sans dommage apparent, mais très vite elle perd la vue : décollement de la rétine.

 

Fin de carrière pour Sonora ?

 

Pendant 11 ans, totalement aveugle, elle continue à sauter, et pour elle, ce n’est pas une question de courage, « la vérité était que monter à cheval était la chose la plus amusante que vous pouviez faire et nous adorions cela. Nous n’avons pas voulu abandonner. Une fois que vous étiez sur le cheval, il n’y avait plus rien à faire sauf s’accrocher à lui. Le cheval était responsable » expliquera plus tard la petite sœur de Sonora.

 

 

Position idéale : tête sur la côté de l’encolure pour éviter le « coup de boule » à la sortie de l’eau

 

Le spectacle fait des émules, allant crescendo, de plus en plus haut  avec deux plongeoirs, ou de plus en plus étonnant : le cheval saute seul.

 

 

 

1899 au Massachusetts et en 1908 à  Toronto

 

 

 

 

 

 

Les installations se modernisent et le spectacle, sous la haute surveillance de la SPCA, attirent autant les foules.

Le show est interdit en 1970.

Il continue au moins dans un parc d’attraction, mais d’une petite hauteur, cheval « nageur » seul.

 

 

 

 

 

Sonora affirme que ses chevaux n’ont jamais été forcés ni blessés et qu’ils s’amusent.

 

 

 

 

 

 

 

Ces performances influencent écrivains et publicistes.

Sonora écrit le roman de sa vie, publié en 1961, il inspire un film en 91, en français « à cœur vaillant rien d’impossible ».

Elle s’éteint à presque 100 ans, en 2003.

 

 

 

 

 

 

Sonora et Arnette, respect Mesdames.

 


  Commentaires
-impressionnant par JeanClaudeGrognet (11/05/2013 08:43:29)
Merci Renata pour ce rappel historique bien rapporté. Les américains m'exaspèrent par certains de leurs côtés. Il faut dire aussi que j'ai une grande peur du vide :-)
-question? par Mans (11/05/2013 09:44:51)
c'est le cheval (les chevaux) qui saute ou bien le plongeoir qui se "dérobe" vers le bas?
-Oui, par Renata (11/05/2013 10:11:32)
c'est bien le cheval qui saute dans le vide et dans l'eau, et sans sollicitation particulière de la cavalière. La planche à l'aplomb de la rampe lui sert de planche d'appel. On voit bien sur la vidéo. C'est impressionnant.