Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 31/05/2009 08:43:06
Rubrique : Culture générale, lu 5089 fois. Un commentaire
Partager

Le Lédon, cheval des sables


 

 

 

         Le Lédon, cheval disparu  passionne toujours. C'est en tous cas le virus que Xavier Hessel tente de propager dans la région landaise à travers le portail internet du Bassin d'Arcachon. 

Le Lédon:

         « Ces chevaux ressemblaient à des poneys. Ils mesuraient à l’âge adulte 1m35 à 1m40 au garrot, rarement plus. Ils avaient la tête large au niveau des yeux et plutôt courte, le chanfrein rectiligne, parfois très légèrement concave ou busqué, l’œil à fleur de tête, au regard vif et intelligent, les oreilles courtes et très mobiles. L’encolure, courte, était plutôt épaisse à la base, parfois légèrement incurvée à son bord supérieur, la crinière bien fournie en crins grossiers. Le garrot était bien sorti, les épaules plates, musclées et obliques. Le corps était plutôt long avec des formes sveltes, le poitrail plus étroit, le dos et le rein droits, la croupe simple, arrondie, assez souvent déclive, la côte aussi arrondie....

         http://www.bassindarcachon.com/histoire_locale.aspx?id=155

         Les lédons ont marqué les landes de Gascogne à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème, à l'ère du tourisme "de luxe" de la côte aquitaine. Ces petits  chevaux étaient increvables dans le sable ultra fin des dunes littorales et des plages océanes (le sable le plus fin au monde). Cette aptitude était sans  doute due à   leurs origines d'Europe centrale et africaines

         Les  étrangers fortunés  qui commençaient à fréquenter le Bassin d'Arcachon à la fin de ce 19ème siècle ont utilisé, pour se balader dans les dunes et forêts par les chemins sablonneux et malaisés, des "voitures à sable" tirées par un cheval (ou deux). Le commerce touristique prenait naissance …

 

Probablement un lédon en brancardier  attelé à un autre cheva!.  "excursions en forêt" est écrit sur la voiture en invitation pour les touristes.

 

 

Notez la largeur des bandages  de ces voitures à sable …

 

 

         Des lédons étaient, parait-il, capturés au printemps, attelés jusqu'à l'automne puis relâchés jusqu'au printemps suivant. Toutes les photos que l'on peut trouver  les montrent attelés, soit seuls soit par 2 en tandem.  Ils auraient servi aussi, par croisement avec des ânes (du Poitou ?),  à créer des mules.

 

         Pour Xavier Hessel, "il serait intéressant de relancer dans la région les attelages de lédons. Nous avons à La Teste de Buch (33260) un hippodrome avec toute l'infrastructure nécessaire pour les accueillir. Et je suis certain que les administrations locales y seraient favorables. A quand le retour des attelages de lédons dans la région ? Ca serait génial ! " .

 

         Un appel bien sympathique, mais la race lédon a probablement disparu, tant de son terroir que de la mémoire humaine, car je n'ai trouvé nul trace de son activité sur internet ou dans les livres. Un clin d'œil tout de même à Figoli qui a été le premier à nous rappeler l'existence du lédon dans l'un de ses articles pour attelage.org :

 

         http://attelage.org/f_article_read.php?aid=6007

 

 

         Si vous avez connaissance d'information sur ce petit cheval landais, n'hésitez pas à les transmettre par l'intermédiaire d'attelage.org, ou bien en prenant contact avec le site http://www.bassindarcachon.com ou bien sur cet autre site  www.leonc.net, qui propose une mine d'informations sur Arcachon et sa région.

 

         JCG,  propos recueillis auprès de Xavier Hessel

 


  Commentaires
-Lédon et voiture à sable par Figoli (02/06/2009 07:10:13)
Je suis étonné d'apprendre que les lédons étaient attelés à des voitures à sable car ils étaient trés petit et sur toutes les photos j'ai plutot l'impression qu'il s'agit de chevaux. La seule carte postale que j'ai vu portant le nom lédon est sur ce site dans l'atricle sur les voitures de sable .On le voit justement en liberté à coté d'une voiture à sable attelée pour moi de chevaux. Il ne faut pas oublier que les premières voitures étaient des voitures de résiniers modifiées qui étaient excessivement grande et lourde. L'extermination des lédons par les chasseurs fin XIX auraient été justifiée par le fait qu'il mangeaient les pousses de pin et étaient donc traités comme des prédateurs .