Article proposé par JeanClaudeGrognet, paru le 23/05/2022 08:42:31
Rubrique : Reportages, lu 755 fois. 4 commentaires
Partager

BRETEUIL les RENERIES ''le concours découverte'' d'une Dresseuse


 

 

Aux Rèneries, Claire Blanquart-Rhit assure la filière Elevage> Attelage>Compétition> Sponsoring

 

                    33 attelages le samedi et 39 le dimanche se sont retrouvés au "petit" concours de Breteuil. Dans une période morose où nombre de concours plus huppés peinent à rassembler 20 attelages, les organisateurs du concours de Breteuil , les Rèneries, Claire Blanquart-Rhit et l'ARAP se montrent satisfaits: " nous pourrions accueillir  ici une soixantaine d'attelages en nous serrant un peu. L'élevage et l'attelage sont notre cœur de vie. " me dit jovialement le monsieur derrière le comptoir, avec qui je déguste une bière. Aux murs de ce qui constitue normalement le club house transformé pour l'occasion  en secrétariat, des photos de Claire Lefort et d'Oulala tapissent les murs... ici Claire est une véritable madone ! La collaboration entre les Rèneries et la meneuse de Montauban c'est une longue histoire qui continue...

 

Chacha en discussion avec JF Trangosi

 

         

Une Dresseuse sur un concours d'attelage

         

          Une belle matinée pour ce samedi matin, Charlotte Charrier était à pied d'œuvre pour découvrir la discipline de l'attelage qui lui était totalement inconnue avant ce jour, comme nous en avions informé les lecteurs d'a.o.

          Chacha pour les intimes, a donc fait connaissance avec les organisateurs, les juges, quelques concurrents,  et a pu échanger avec eux. Attentive aux commentaires délivrés à l'issue  des reprises Jeunes Chevaux à chaque meneur par le jury, elle s'est documentée sur les protocoles des reprises afin de mieux apprécier le déroulé des épreuves.

          Prudente dans ses débriefings privés avec les meneurs qui lui ont demandé ses appréciations, car n'ayant jamais tenue les guides (pour le moment car rendez vous a été pris), elle a évoqué son  impression générale et une ou deux pistes de travail.

          C'est une démarche de rapprochement Dressage/attelage qui n'est pas strictement nouvelle, il y a eu dans les Hauts de France un ou des stages selon cette formule. Alice et Jean François Trangosi ont pour projet de développer ces initiatives. Bon projet auquel il faut espérer que les meneurs adhèrent.

          Contrairement au programme prévu, Charlotte a du quitter Breteuil en début d'après midi. Avant de me quitter elle m'informe que son amie Jeanna Hogberg (SWE) avec qui elle a travaillée s'est classée la veille au CDI3* de Compiègne,  2 ème du Fee Style Grand Prix derrière un autre suédois bien connu du  Dressage international, Patrick Kittel. A mon avis il va y avoir la fête chez les suédois ce week end !

 

 

Les officiels du concours

Etienne Samain, Alice Trangosi (Pdte du concours), Catherine Mouillade, Véronique Laffont (Calculs), Dr Roullier, Peter Andresen, Elisabeth Goidin, Yannick Soutif (Stewart), Jean Pierre Giquel (Chef de piste)

et JF Trangosi

 

          En l'absence de Charlotte au débriefing général prévu à la remise des prix, JF Trangosi m'a passé le bâton témoin pour délivrer les premières impressions de la discipline de l'invitée de l'organisation. J'ai donc évoqué quelques points dont Chacha entre 2 concurrents sur la piste me faisait part: " j'ai reçu un accueil très sympathique ici, et je trouve l'ambiance de l'attelage très conviviale, amicale et familiale. J'ai plutôt une bonne impression des épreuves et de la présentation des chevaux, c'est mieux que ce que vous m'en aviez dit Jean Claude !"

          Là je reprends la parole: en effet j'avais prévenu Charlotte qu'il ne fallait pas s'attendre à une présentation extraordinaire des chevaux à ce niveau de compétition. J'ai été moi même surpris, n'ayant pas trop d'expériences récentes sur ces épreuves, et je trouve que ce que l'on peut en voir vu à Breteuil, il y a de l'amélioration.  Charlotte m’a dit aussi : « il y a quelques sujets de bonne qualité. Certains sont dans « le moule » et c’est très bien, il y a aussi pour des jeunes chevaux globalement déjà une sagesse installée. C’est important à ce niveau. J’ai trouvé aussi une recherche d’harmonie entre les chevaux et les passagers de la voiture, les chevaux sont généralement toilettés, c’est bien, il ne faut pas négliger l’apparence générale, c’est bien pour les juges et pour les spectateurs. J'ai trouvé dans l'ensemble des chevaux musclés. Je n’évoquerais pas pour un premier contact des observations techniques, ne connaissant pas suffisamment la discipline.  Une petite remarque cependant, les arrêts ne sont pas travaillés : aplombs, membres, tension et attitude. C'est une chouette expérience que de découvrir un sport qui n'est pas le sien. Ce sport est sous-estimé, nous avons les mêmes bases de travail de dressage. Il y a avec l'attelage une communication qui fait appel à la sensibilité des mains et de la voix, c'est une chose importante à développer même pour un cavalier ».

          Charlotte a été "impressionnée par la maniabilité, trouvant les meneurs habiles à tourner court avec leur cheval », mais ça c’est parce qu’elle découvre l’attelage et l’épreuve de maniabilité ! 

          Alice Trangosi a ensuite résumé la journée, félicitant l'auditoire de la bonne image donnée à d'autres disciplines, et particulièrement aux représentants  du Dressage dont les meneurs peuvent tirer profit. 

Petite note personnelle: attendez vous à voir figurer dans les prochaines années, Cloé Linster qui est venue du Luxembourg à Breteuil, nous montrer un travail bien engagé de Joris son cheval . Renseignements pris, elle travaille avec Michaël Sellier maintenant installé lui aussi au Luxembourg.

 

Quelques bonnes attitudes parmi les meilleurs

*-*-*-*-*

          Conclusion avec des propos qui n'ont rien de commun avec le concours de Breteuil mais qui font les rumeurs des paddocks: où allons nous, quelles sont les perspectives de la discipline, la baisse du nombre de concurrents est un fait dont il faut se préoccuper, de même que le renouvellement des cadres. Quid de la nouvelle Commission ? Quid de la tenue d'Assises de l'attelage pour dégager des actions positives pour le futur de la discipline ? Comme dirait mon professeur, vous avez 2 heures pour rendre copie ...

Et ce n'est pas QUE mon avis !

          © JCG / attelage.org

 


  Commentaires
-Les arrêts... par JUJU (23/05/2022 12:51:54)
C'est vrai que les arrêts bien marqués, engagés, carrés et immobiles sont rares... et quand ils ne sont pas ainsi, il sont rarement pénalisés comme ils devraient l'être... enfin ce n'est que l'avis d'une vieille juge et cavalière de dressage...
Ce serait malin de les travailler, car en attelage, ça aide évidemment à repartir d'une façon nette, chose qu'on ne voit pas souvent non plus. À bon entendeur, salut.
-Juju... par JeanClaudeGrognet (23/05/2022 13:33:43)
Complètement d'accord avec toi. On peut aussi ajouter l'observation de la rectitude, la fluidité et la transition rapide mais non heurté de l'arrêt, tout comme l'impulsion et la rectitude dans le départ vers le trot. L'arrêt est une figure de dressage pleine et entière, difficile à bien réaliser. Est ce pour celà qu'elle est supprimée sur certaines reprises ?
Rappel de cet article sur a.o : L'image en dit plus qu'un long discours: l'arrêt http://www.attelage.org/f_article_read.php?aid=35063
-OUI... par JUJU (23/05/2022 16:36:11)
Oui, bien sûr, droit... et comme tu le sais, ce n'est pas facile. Oui, dommage de zapper sur les difficultés... On ne devrait pas aller plus avant, tant qu'on n'a pas une base solide. C'est tellement plus facile après.
-A propos de l'article par Invité (25/05/2022 14:22:26)
Tout à fait d'accord avec votre remarque sur la présentation générale des chevaux. Je constate sur les concours « amateur » que de moins en moins d'efforts sont faits par les meneurs à ce niveau-là. La majorité des chevaux ne sont pas nattés pour le dressage. C'est juste honteux. Est-ce la conséquence de la disparition de la note de présentation du protocole ? Il faut faire quelque chose et sanctionner ce manque de goût. C'est l'image de notre sport qui est en jeu.
Concernant la Commission, et de possibles "Assises" Il serait intéressant d'avoir un point régulier avec la Présidente de la Commission pour connaitre les sujets de réflexion en cours...et les avancées.